Parapluie bulgare

Le parapluie bulgare ou la piqûre de parapluie est une méthode attribuée aux services secrets bulgares pour faire pénétrer du poison dans le corps de la victime à l'aide d'un parapluie.

Croquis de l'arme utilisée pour assassiner Georgi Markov.

Cette méthode tient son nom de l'empoisonnement, le , à Londres, de l'écrivain et dissident bulgare Georgi Markov (décédé le ) par le Komitet za Darzhavna Sigurnost, les services secrets de la République populaire de Bulgarie, ainsi que de la tentative d'assassinat, le , du journaliste bulgare réfugié en France Vladimir Kostov. Le poison employé était de la ricine[1].

Un film comique en a été tiré : Le Coup du parapluie, de Gérard Oury, avec Pierre Richard (1980).

Notes et référencesModifier

  1. (en) Richard H. Cummings, Cold War Radio, McFarland, , p. 69.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier