Ouvrir le menu principal

Alexis de Tocqueville a mis au jour divers paradoxes sociaux, et le terme paradoxe de Tocqueville peut se référer selon les sources à plusieurs phénomènes. La plupart proviennent de son ouvrage de 1830 De la démocratie en Amérique

Sommaire

Paradoxe matrimonialModifier

Tocqueville s'étonne de constater (p. 231) que dans une société où les mariages d'inclination commencent à exister face aux mariages arrangés, le nombre de divorces soit plus grand chez les premiers. Une étude plus fine[1] lui en donne l'explication : se marient par inclination, souvent contre l'avis de leur famille, les personnalités fortes, et deux personnalités fortes ont davantage de risques de se heurter que deux personnalités prises au hasard dans la population.

Une autre théorie avancée tient en ce que les mariages fondés sur la satisfaction immédiate des sentiments de plaisir, passeront difficilement l'étape quasi-nécessaire où il apparaitra que des efforts sont à faire pour accepter les défauts de l'autre. Tandis que les mariages dits "de raison", demandent l'acceptation initiale de cet effort à faire. L'effort moral, sentimental, la patience et la tolérance résultantes impliquant en eux-mêmes une chance supplémentaire de résultat. En ce cas le sentiment résultant est la cause finale du mariage, à défaut d'en être la cause initiale.

Paradoxe de l'insatisfaction croissanteModifier

Tocqueville constate avec non moins de surprise que plus une situation s'améliore (liberté, revenus...), plus l'écart avec la situation idéale (inégalités, pauvreté, corruption) est ressenti subjectivement comme intolérable par ceux-là même qui bénéficient de cette amélioration. C'est, avant la lettre, le Toujours Plus ! de François de Closets.

Cela se manifeste par deux caractéristiques dans les jeunes États-Unis qu'il visite :

  • Le recul (objectif) de l'inégalité augmente la frustration (subjective) liée aux désirs d'égalité non satisfaits.
  • La frustration (subjective) augmente avec la progression (objective) dans l'échelle sociale.

Ce second moteur sera largement utilisé par la publicité, comme le montrera Vance Packard dans son livre La Persuasion clandestine.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier