Pape Badiane

joueur de basket-ball français

Pape Badiane
Image illustrative de l’article Pape Badiane
Pape Badiane en 2010.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance
Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
Décès (à 36 ans)
Frontenay-Rohan-Rohan (Deux-Sèvres)[1]
Taille 2,06 m
Poids 98 kg (216 lb)
Surnom Le Poulpe
Situation en club
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
1999-2000
2000-2003
Montpellier Paillade Basket
Vikings de Cleveland State
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
Roanne
Roanne
Roanne
Roanne
Roanne
Le Mans
Poitiers
Poitiers
Poitiers
Poitiers
3,2
6,6
7,7
7,6
9,9
4,8
9,8
7,7
9,0
3,9
Sélection en équipe nationale **
2007-2008Drapeau : France France (23 sel.)23[2]

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Pape Badiane, né le à Boulogne-Billancourt (dans les Hauts-de-Seine) et mort le [3] à Frontenay-Rohan-Rohan (dans les Deux-Sèvres), est un joueur de basket-ball international français, évoluant au poste de pivot.

BiographieModifier

Après avoir évolué en espoir à Montpellier, Pape Badiane rejoint les États-Unis où il reste cinq ans, dont les quatre dernières années en NCAA avec les Vikings de Cleveland State.

Pape Badiane revient en France pour la saison 2003-2004, signant avec l'équipe de Chorale Roanne Basket. En 2007, il réalise avec son club le doublé Semaine des As-Championnat de France. Le titre est obtenu face au SLUC Nancy où évolue son frère Moussa Badiane.

Avec la blessure de Ian Mahinmi lors d'un camp d'entraînement aux États-Unis, Pape Badiane est appelé par le sélectionneur national Claude Bergeaud pour faire partie de l'équipe de France qui participe aux championnats d'Europe 2007. Il y côtoie notamment Tony Parker et Boris Diaw. La France s'y classe huitième, manquant de ce fait la qualification pour les Jeux de Pékin[2].

Pour sa cinquième et dernière saison à Roanne, Pape Badiane découvre l'Euroligue et son club atteint de nouveau la finale des playoffs malgré les départs de Dewarick Spencer et Aaron Harper l'été précédent[2]. Il ne reste au Mans qu'une saison, décevante sur le plan individuel malgré la victoire en Semaine des As et en Coupe de France[2]. Il rejoint alors le promu Poitiers où il demeure jusqu'au terme de sa carrière professionnelle[2].

En 2013, à la suite d'une opération du poignet, Pape Badiane se voit déclarer inapte à la pratique du sport de haut niveau, et met un terme à sa carrière de joueur professionnel et entame une reconversion dans le domaine de l'informatique[2]. En , il s'engage en faveur de l'USV Ré Basket (équipe de Saint-Clément-des-Baleines dans l'île de Ré qui évolue en Nationale 2). Il évolue pour le club de Charenton en Nationale 3 pour la saison 2016-2017.

Pape Badiane décède le , victime d'un accident de la route[4].

Club successifsModifier

Carrière professionnelleModifier

Carrière amateurModifier

PalmarèsModifier

ClubModifier

Sélection nationaleModifier

Distinctions personnellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. D'après « Pape Badiane, le drame : L'ancien international meurt dans un accident de voiture », La Dépêche,‎ (lire en ligne, consulté le 26 décembre 2016)
  2. a b c d e et f Gabriel Pantel-Jouve, « L'ANCIEN INTERNATIONAL FRANÇAIS PAPE BADIANE EST DÉCÉDÉ », bebasket.fr, (consulté le 24 décembre 2016)
  3. Gabriel Pantel-Jouve, « L'ancien international français Pape Badiane est décédé », sur bebasket.fr, (consulté le 24 décembre 2016)
  4. « L'ancien international Pape Badiane meurt dans un accident de voiture », sur lequipe.fr, (consulté le 24 décembre 2016)

Liens externesModifier