Ouvrir le menu principal

Paolo Guerrero

joueur de football péruvien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guerrero (homonymie).

Paolo Guerrero
Image illustrative de l’article Paolo Guerrero
Paolo Guerrero en 2016.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Brésil SC Internacional
Numéro 79
Biographie
Nom José Paolo Guerrero Gonzáles
Nationalité Drapeau : Pérou Péruvien
Naissance (35 ans)
Lieu Lima (Pérou)
Taille 1,85 m (6 1)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1992-2002 Drapeau : Pérou Alianza Lima
2002-2003 Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2002-2006Drapeau : Allemagne Bayern Munich II 0700 (49)
2003-2006Drapeau : Allemagne Bayern Munich 0440 (13)
2006-2012Drapeau : Allemagne Hambourg SV 1830 (51)
2012-2015Drapeau : Brésil SC Corinthians 1260 (52)
2015-2018Drapeau : Brésil CR Flamengo 1080 (43)
2018-Drapeau : Brésil SC Internacional 01400 (9)
Total 544 (217)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2004-Drapeau : Pérou Pérou 0990 (38)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 11 juillet 2019

José Paolo Guerrero Gonzáles (né le à Lima, Pérou) est un footballeur péruvien jouant au poste d'attaquant.

Sommaire

CarrièreModifier

En clubModifier

Formé à l'Alianza Lima, où il côtoie Jefferson Farfán dont il est resté très proche[1], il est transféré au Bayern Munich dans les catégories de jeunes et joua en D3 allemande. Guerrero disputa son premier match de Bundesliga le contre l'Hansa Rostock. Malgré quatre saisons en Bavière dont les deux dernières en équipe professionnelle (44 matches et 13 buts toutes compétitions confondues), il n'était pas souvent titulaire et fut transféré en juin 2006 à Hambourg où il évolua pendant six années. Sa fin de carrière à Hambourg fut émaillée d'incidents divers dont un tacle assassin[2] sur le gardien Sven Ulreich qui lui valut une suspension de 8 journées.

En 2012, il rejoint les Corinthians de São Paulo où il fut le principal artisan de la victoire du club à la Coupe du monde des clubs 2012 en marquant contre Al Ahly SC (1-0) en demi-finale et contre Chelsea (1-0) en finale. Il y reste trois ans et signe en mai 2015 pour le Flamengo de Rio de Janeiro[3]. En août 2018, il rejoint le SC Internacional de Porto Alegre après y avoir signé un contrat pour trois ans[4].

En équipe nationaleModifier

Meilleur buteur de l'histoire de l'équipe nationale du Pérou, avec 38 buts en 99 sélections[5], Guerrero se distingue en Copa América en étant sacré à trois reprises meilleur buteur de la compétition, lors des éditions 2011 en Argentine (cinq buts), 2015 au Chili (quatre buts, ex æquo avec le Chilien Vargas) et 2019 au Brésil (trois buts, à égalité avec le Brésilien Everton).

Le , Guerrero est suspendu 30 jours par la FIFA en raison d'un contrôle antidopage anormal. Il est ainsi privé de disputer le barrage qualificatif pour la Coupe du monde 2018, face à la Nouvelle-Zélande (11 et 16 novembre)[6]. Un mois plus tard, le , la commission de discipline de la FIFA alourdit cette sanction et le suspend un an[7], avant de se raviser quelques jours plus tard en réduisant sa suspension à six mois[8]. Non content de sa situation, Guerrero décide de porter plainte devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) afin d'être totalement blanchi. Cependant, la résolution du TAS, prononcée le , lui est défavorable en augmentant sa suspension à 14 mois, ce qui à priori l'excluait définitivement du Mondial 2018[9]. Mais l'affaire n'en est pas à un rebondissement près puisque, le , le Tribunal fédéral suisse suspend à titre provisoire la sanction du TAS, ce qui l’autorise in fine à disputer la compétition avec le Pérou[10].

Durant la Coupe du monde en Russie, il débute sur le banc lors du premier match du Pérou contre le Danemark (il rentre à la 62e min.). Titulaire contre la France et l'Australie, il aura l'occasion de marquer le deuxième but de la victoire 2-0 sur ces derniers[11].

StatistiquesModifier

Statistiques détailléesModifier

Statistiques de Paolo Guerrero au 11 juillet 2019[12],[13]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Autres compétitions   Pérou Total
Division M B M B C M B C M B M B M B
2002-2003   Bayern Munich II D3 18 8 - - - - - - - - - - 18 8
2003-2004   Bayern Munich II D3 24 21 1 0 - - - - - - - - 25 21
2004-2005   Bayern Munich II D3 11 7 3 4 - - - - - - - - 14 11
2005-2006   Bayern Munich II D3 13 9 - - - - - - - - - - 13 9
Sous-total 66 45 4 4 - - - - - - - - 70 49
2004-2005   Bayern Munich Bundesliga 13 6 1 0 C1 6 1 - - - 6 2 26 9
2005-2006   Bayern Munich Bundesliga 14 4 3 1 C1 7 1 - - - 3 1 27 7
Sous-total 27 10 4 1 - 13 2 - - - 9 3 53 16
2006-2007   Hambourg SV Bundesliga 20 5 2 0 C1 7 0 - - - 9 3 38 8
2007-2008   Hambourg SV Bundesliga 29 9 3 0 C3 9 5 - - - 7 3 48 17
2008-2009   Hambourg SV Bundesliga 31 9 5 1 C3 12 4 - - - 2 0 50 14
2009-2010   Hambourg SV Bundesliga 6 4 1 0 C3 6 3 - - - 1 0 14 7
2010-2011   Hambourg SV Bundesliga 25 4 2 1 - - - - - - 6 5 33 10
2011-2012   Hambourg SV Bundesliga 25 6 - - - - - - - - 7 4 32 10
Sous-total 136 37 13 2 - 34 12 - - - 32 15 215 66
2012   Corinthians Série A 15 6 - - CMC 2 2 - - - 4 0 21 8
2013   Corinthians Série A 17 5 3 0 CL+RS 7+2 4+1 CR 17 8 6 0 52 18
2014   Corinthians Série A 28 12 5 3 - - - CR 12 1 5 2 50 18
2015   Corinthians Série A 2 0 - - CL 5 4 CR 11 6 7 4 25 14
Sous-total 62 23 8 3 - 16 11 - 40 15 22 6 148 58
2015   Flamengo Série A 15 3 3 1 CL - - CR - - 4 1 22 5
2016   Flamengo Série A 21 9 3 1 CS 3 0 CR+PL 13+3 5+3 12 3 55 21
2017   Flamengo Série A 19 6 5 2 CL+CS 6+2 2+0 CR+PL 11+1 10+0 7 4 51 24
2018   Flamengo Série A 2 1 1 0 CL - - CR - - 5 3 8 4
Sous-total 57 19 12 4 - 11 2 - 28 18 28 11 136 54
2019   SC Internacional Série A 6 3 3 3 CL 2 2 CR 3 1 8 3 22 12
Sous-total 6 3 3 3 - 2 2 - 3 1 8 3 22 12
Total sur la carrière 354 137 44 17 - 76 29 - 71 34 99 38 644 255

Buts en sélectionModifier

NB : Les scores sont affichés sans tenir compte du sens conventionnel en cas de match à l'extérieur (Pérou-Adversaire).

PalmarèsModifier

En clubModifier

En équipe nationaleModifier

Distinctions individuellesModifier

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Jefferson Farfan, soliste du Pérou dans l'ombre du chef d'orchestre Guerrero », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  2. Alexandre Pauwells, « Guerrero quitte le champ de bataille », sur www.sofoot.com, (consulté le 8 octobre 2013).
  3. « Paolo Guerrero (Corinthians) signe à Flamengo », sur www.lequipe.fr, (consulté le 29 mai 2015).
  4. (es) « Paolo Guerrero fue anunciado como nuevo futbolista de Inter de Porto Alegre », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 13 août 2018).
  5. (es) « Paolo Guerrero anotó y es goleador histórico de la selección », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 25 mars 2016).
  6. « Pérou : pas de barrage pour Guerrero, suspendu après un contrôle antidopage «anormal» », sur www.lequipe.fr, (consulté le 4 novembre 2017).
  7. « Dopage : suspendu un an, l'attaquant du Pérou Paolo Guerrero manquera le Mondial et le match face aux Bleus », sur www.lequipe.fr, (consulté le 8 décembre 2017).
  8. « Pérou : la suspension de Paolo Guerrero réduite, il sera disponible contre les Bleus au Mondial », sur www.lequipe.fr, (consulté le 21 décembre 2017).
  9. « Pérou : Paolo Guerrero, suspendu pour dopage, manquera la Coupe du monde », sur www.lequipe.fr, (consulté le 14 mai 2018).
  10. « Paolo Guerrero pourra jouer le Mondial avec le Pérou, contre la France », sur www.lequipe.fr, (consulté le 1er juin 2018).
  11. Jean Decotte, « Le Pérou de Guerrero réussit son tour d'honneur australien », sur www.lesechos.fr, (consulté le 29 juin 2018).
  12. « Fiche de Paolo Guerrero », sur footballdatabase.eu
  13. (en) « Fiche de Paolo Guerrero », sur national-football-teams.com.
  14. Bien qu'évoluant au Flamengo depuis mai 2015, Guerrero est considéré champion du Brésil 2015 avec les Corinthians pour avoir joué deux matchs du Brasileirão avec son ancienne équipe.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier