Panislamisme

mouvement politico-religieux prônant l'unité des Musulmans dans un seul état islamique

Le panislamisme est un mouvement politico-religieux réclamant soit l'union de toutes les communautés musulmanes (l'ummat islamiyya) dans le monde, soit l'union des territoires considérés comme musulmans (le Dar al-Islam), généralement sous la direction d'un calife et « commandeur des croyants ».

Abdülhamid II, sultan ottoman, défenseur du panislamisme, 1890.

Histoire modifier

Cette idéologie est d'abord défendue par les sultans ottomans (en tant que « successeurs du Messager de Dieu » et « commandeurs des croyants »), notamment par Abdulhamid ll pour contrer l'émergence des nationalismes en territoire ottoman[1], puis par les Jeunes-Turcs qui le superposaient au panturquisme pour justifier le génocide des chrétiens d'Anatolie. Elle devient influente après la Première Guerre mondiale[2] avec l'application de l'accord Sykes-Picot, qui met fin aux espoirs des nationalistes arabes d'avoir un État arabe libre et indépendant. Le panislamisme est un courant de pensée qui se réclame anticolonialiste et anti-impérialiste, bien que sa politique vis-à-vis des dhimmis soit considérée comme impérialiste, entrant très souvent en conflit avec les autres courants nationalistes arabes, en particulier ceux laïcs ou séculiers.

Penseurs panislamiques chiites et sunnites modifier

Djemâl ad-Dîn al-Afghâni (1838-1897)[3] et Mohamed Abduh (1849-1905) considérés comme les fondateurs du modernisme islamique peuvent être vus comme des penseurs « réellement » panislamiques, au sens étymologique premier, car regroupant chiites et sunnites.

Notes et références modifier

  1. François Georgeon, Le crépuscule de l'Empire Ottoman
  2. Iman Hajji, Première Guerre mondiale, panislamisme et nationalisme tunisien : parcours de figures tunisiennes en Allemagne au début du XXe siècle, (ISBN 978-2-8111-1885-3 et 2-8111-1885-3, OCLC 1341001287, lire en ligne)
  3. (en) Mathieu Guidère, Historical Dictionary of Islamic Fundamentalism, Rowman & Littlefield, (ISBN 978-1-5381-0670-9), p. 354

Bibliographie modifier

  • Iman Hajji, Première guerre mondiale, panislamisme et nationalisme tunisien : parcours de figures tunisiennes en Allemagne au début du XXe siècle, Tunis, IRMC, , 347 p. (ISBN 978-2-8111-1885-3, OCLC 1345056880, SUDOC 264454995)
  • Jean-Yves Le Naour, Djihad 1914-1918 : La France face au panislamisme, Perrin, (ISBN 978-2-262-07083-0, présentation en ligne).
  • (en) Christophe Jaffrelot (éd.) et Laurence Louër (éd.), Pan-Islamic Connections : Transnational Networks Between South Asia and the Gulf, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-086298-5).
  • Stéphane Malsagne, Au cœur du Grand Jeu : la France en Orient : Charles-Eudes Bonin (1865-1929), explorateur diplomate, Paul Geuthner, (ISBN 978-2-7053-3935-7, lire en ligne), « Charles-Eudes Bonin : Notes sur le panislamisme », p. 507–525.
  • (en) Jacob M. Landau, Pan-Islam : History and Politics, Routledge, (1re éd. 1990) (ISBN 978-1-317-39753-3).
  • Abdelfattah Bitat, « Le Panislamisme et le défi de la modernité : papier dans le cadre du séminaire d’études européennes générales : L’Europe et la Méditerranée », Academia,‎ (lire en ligne).
  • Aldo d’Agostini, Phénoménologie du discours sur le panislamisme dans les sources françaises à la fin du XIXème siècle (1879-1899) (Thèse de doctorat en Histoire), Université Aix-Marseille, (présentation en ligne).
  • Mohamed Ashor, La politique extérieure libyenne : Du panislamisme au panafricanisme (Thèse de doctorat en Histoire du droit), Université de Perpignan, .
  • (en) Mushirul Hasan et Margrit Pernau, Regionalizing Pan-islamism : Documents on the Khilafat Movement, New Delhi, Manohar, (ISBN 978-81-7304-593-6).
  • (en) Kemal H. Karpat, The Politicization of Islam : Reconstructing Identity, State, Faith, and Community in the Late Ottoman State, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-028576-0).
  • Aminah Mohammad-Arif, chap. VII « Vers l’émergence d’une « umma utopique » ? », dans Salam America : L’islam indien en diaspora, CNRS Éditions, coll. « Monde indien. Sciences sociales, 15e-21e siècle », (ISBN 978-2-271-07846-9), p. 245–265.
  • (en) Azmi Özcan, Pan-Islamism: Indian Muslims, the Ottomans and Britain, 1877-1924, BRILL, (ISBN 978-90-04-10632-1, lire en ligne).
  • (en) Jacob M. Landau, The Politics of Pan-Islam : Ideology and Organization, Clarendon Press, (ISBN 978-0-19-827709-5).
  • Edmund Burke III, Le pan-islamisme et les origines du nationalisme en Afrique du Nord : 1880-1918, Oran, Laboratoire LAHASC-URASC, .
  • Selim Deringil, « L'empire ottoman et le panislamisme dans la Russie turcophone », CEMOTI, Cahiers d'Études sur la Méditerranée Orientale et le monde Turco-Iranien, vol. 16, no 1,‎ , p. 207–216 (DOI 10.3406/cemot.1993.1056, lire en ligne, consulté le ).
  • René Otayek, Arabie saoudite-Afrique : Éléments pour une analyse de la politique extérieure d'un panislamisme conservateur, Centre d'études d'Afrique noire/Université de Bordeau I, (lire en ligne).
  • Béchir Tlili, « Au seuil du nationalisme tunisien : Documents inédits sur le panislamisme au Maghreb (1919-1923) », Africa: Rivista trimestrale di studi e documentazione dell’Istituto italiano per l’Africa e l’Oriente, vol. 28, no 2,‎ , p. 211–236 (ISSN 0001-9747, lire en ligne, consulté le ).
  • Robert Herly, « L'influence Allemande dans le panislamisme contemporain », Nouvelle revue française d'Outre-mer, no 47,‎ , p. 591-602.

Ouvrages anciens modifier

  • Générale Bajolle (1921). Le Panislamisme et la paix mondiale. Revue Mondiale, 140(1).
  • Samné G. (1919) La Khalifat et le Panislamisme. Imprimerie Dubois et Bauer.
  • Taghizade, S. H. (1913). Le Panislamisme et le Panturquisme. Revue du Monde musulman, 22, 179-220.
  • Bouvat L. (1907). La presse anglaise et le panislamisme. Revue du Monde Musulman, 1, 404-405.
  • Hurgronje C.S. (1901) Les confréries religieuses, la Mecque et le Panislamisme. Revue de l'histoire des religions, 262-281 résumé.

Articles connexes modifier