Dans son sens originel, un pandit — ou pundit — (du sanskrit paṇḍita पण्डित qui signifie « savant ») est un hindou qui a appris les textes sacrés que sont les Vedas et leurs mélodies afin de les chanter au cours des rituels[1]. Pandit désigne en outre un lettré hindou issu de la caste des brahmans[2]. Aujourd'hui, le terme pandit est également un titre honorifique accordé en Inde aux érudits de tous domaines, que ce soit le sanskrit, la religion, la musique, la philosophie, les arts[3].

Au centre, en rouge : coiffe de pandit, Musée des Confluences, Lyon.

Le nom désigne aussi les explorateurs indiens au service du Survey of india britannique [4]

Lorsqu'il précède le nom d'une personne, il est toujours capitalisé et peut être abrégé sous la forme Pt. ou Pnt. On écrira donc : le concert de Pandit Ravi Shankar, mais des pandits ont organisé une cérémonie.

RéférencesModifier

  1. Encyclopædia Britannica, Chisholm and Hugh, Cambridge University Press.
  2. The A to Z of Hinduism par B.M. Sullivan publié par Vision Books, page 152, (ISBN 8170945216).
  3. Encyclopædia Universalis France, article de Jean Varenne.
  4. Derek J. Waller, The Pundits: British Exploration of Tibet and Central Asia, University Press of Kentucky, 2004.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier