Ouvrir le menu principal

Panayotis Pascot

humoriste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pascot.
Panayotis Pascot
Naissance (21 ans)
Amiens, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Acteur
Humoriste
Chroniqueur

Panayotis Pascot, né le à Amiens[1], est un chroniqueur, humoriste et acteur français.

BiographieModifier

Fils de l'écrivain Philippe Pascot et d'une mère institutrice, Panayotis Pascot est le dernier d'une famille de six enfants[2]. Il est originaire de Bondoufle dans l'Essonne[3].

À 12 ans il lance avec des copains le site Cogitum-Cogitum[4]. Il voulait créer une sorte de plateforme qui centralisait (via des partages) plusieurs des vidéos humoristiques du web. Curieux, Panayotis se lance alors dans des interviews pour alimenter la page : Baptiste Lorber, Gad Elmaleh, Orelsan ou encore Kyan Khojandi vont alors passer devant sa petite caméra. Début 2014, il s'inscrit sur le réseau Vine où il réalise des vidéos humoristiques de 6 secondes. Il cumule aujourd'hui plus de 36 000 followers et plus de 10 millions de boucles[5]. C'est d'ailleurs via Vine que Panayotis rencontre Freddy Gladieux[4], avec qui il va écrire ses chroniques pour Le Petit Journal et Quotidien.

Il réalise divers courts métrages et prend la parole dans une conférence TED.

En juillet 2016, il obtient son baccalauréat scientifique[6] avec mention « Bien »[7].

Toujours en 2016, Panayotis décroche son premier rôle au cinéma dans la comédie de François Desagnat, Adopte un veuf[8]. Il y joue le rôle de Julien, patient de l'infirmière timide incarnée par Julia Piaton[9].

En septembre 2017, il apparaît dans le clip Dommage de Bigflo & Oli[10].

Le Petit JournalModifier

En 2015, âgé de 17 ans, Panayotis cumule la préparation de son Bac S[4] et une chronique hebdomadaire dans Le Petit Journal sur Canal+. L'émission rassemblait à cette période jusqu'à 1,6 million de téléspectateurs[11].

Souvent comparé à Raphaël Mezrahi, il devient à son tour le spécialiste du malaise. Ses chroniques sont parfois des interviews de personnalités connues mais la plupart du temps il s'agit de micros-trottoirs. Son jeune âge et sa fausse candeur l'aident à créer des situations incongrues.

QuotidienModifier

Une fois dans l'équipe de Yann Barthès aux côtés d'Hugo Clément, Martin Weill ou encore Camille Crosnier, il ne la quitte plus et rejoint l'émission Quotidien sur TMC à la rentrée 2016[12]. L'émission rassemble en moyenne 1,2 million de téléspectateurs[13]. Il a alors 18 ans et le bac en poche.

À la rentrée 2017, Panayotis Pascot annonce qu'il quitte Quotidien[14] et se lance dans des projets personnels notamment sa chaîne YouTube[15].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

ClipsModifier

ThéâtreModifier

  • 2019 : Presque (seul en scène), mise en scène de Fary

Notes et référencesModifier

  1. https://www.voici.fr/bios-people/panayotis-pascot#
  2. Fanny Marlier, « Qui est Panayotis Pascot, le nouveau-né du "Petit Journal" ? » sur Les Inrocks, 26 mars 2016
  3. C. Ch., « Panayotis, mention très bien au "Petit Journal" » sur Le Parisien, 2 novembre 2015
  4. a b et c Fanny Marlier, « Les Inrocks - Qui est Panayotis Pascot, le nouveau-né du “Petit Journal” ? », sur Les Inrocks, (consulté le 14 décembre 2016).
  5. « Panayotis's Profile », sur Vine.co (consulté le 14 décembre 2016).
  6. Le Petit Journal : Panayotis Pascot a (aussi) eu son bac sur le site de BFM TV, 5 juillet 2016
  7. Nextplz, « J'ai/Je n'ai jamais : Panayotis, roi de la déconne !! », (consulté le 18 avril 2018).
  8. « Panayotis Pascot » (consulté le 14 décembre 2016).
  9. Olivier Petit, « Quotidien, TMC : qui est Panayotis Pascot, chroniqueur vedette de Yann Barthès ? » sur Télé Star, 15 mai 2017
  10. Marion Jort, « Panayotis Pascot dans "Dommage", le nouveau clip de Bigflo & Oli » sur Le HuffPost, 8 septembre 2017
  11. « Yann Barthès inaugure son « Quotidien », le « Petit Journal » à la peine », sur lesechos.fr, (consulté le 14 décembre 2016).
  12. « Panayotis Pascot rejoint lui aussi "Le Quotidien", la nouvelle émission de Yann Barthès sur TMC », sur Le Huffington Post (consulté le 14 décembre 2016).
  13. « Entretien exclusif avec Laurent Bon, producteur de “Quotidien” : “Nous sommes aussi libres à TMC qu'à Canal+” », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016).
  14. Kevin Boucher, « Panayotis Pascot quitte "Quotidien" » sur PureMédias, 31 août 2017
  15. « Multiprise », sur YouTube (consulté le 5 avril 2018).
  16. Thanksgiving sur Allociné

Liens externesModifier