Palombella rossa

film sorti en 1989
Palombella Rossa
Réalisation Nanni Moretti
Acteurs principaux
Sociétés de production RAI
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre comédie
Durée 89 min
Sortie 1989


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Palombella rossa est un film italien réalisé par Nanni Moretti, sorti en 1989.

SynopsisModifier

À la suite d'un accident, Michele perd la mémoire. À la sortie d'une séance de kinésithérapie, une équipe de water-polo, qui serait composée de ses amis, l'embarque pour un match. Il comprend également qu'il est communiste en retrouvant dans son appartement une lettre pour l'enterrement d'un vieux camarade.

Pendant un match, des individus bizarres le malmènent afin qu'il se souvienne de son passé. Petit à petit, au fur et à mesure que le match avance, il retrouve la mémoire et se souvient de son enfance et de ses débuts dans le PCI. À la fin du film, l'équipe adverse a 9 points et la sienne en a 8. Il doit jouer la dernière action qui consiste en un pénalty (sur une musique de Franco Battiato : E ti vengo a cercare). Il rate finalement son tir et l'équipe adverse remporte le match.

Dans le film, différentes séquences et l'évocation des personnages du film Le Docteur Jivago sont présentes.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

AnalyseModifier

La Palombella Rossa est le surnom italien d'un coup spécifique au water-polo : un lob effectué sur le gardien. Le film explore, voire caricature, les vocabulaires et les codes du sport, du Parti communiste, des chrétiens de gauche et des médias.

Michele retrouve ses sensations au sport comme en politique, mais avec l'impression d'être plongé en enfance dans ces deux pôles de sa vie, en décalage avec son état d'adulte. Le film aborde un travail de reconstruction sans chronologie claire, avec pour unique lien abstrait l'élément liquide[1].

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Claude Polack, « Nanni Moretti et le complexe de 89. À propos de Palombella Rossa, 1989 », Chimères. Revue des schizoanalyses, vol. 32, no 1,‎ , p. 33–43 (DOI 10.3406/chime.1997.2178, lire en ligne, consulté le )
  2. « Récompenses », sur imdb.com (consulté le )

Liens externesModifier