Ouvrir le menu principal

Palinges

commune française du département de Saône-et-Loire
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Balinge.

Palinges
Palinges
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Arrondissement de Charolles
Canton Charolles
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Charolais
Maire
Mandat
Nicolas Lorton
2017-2020
Code postal 71430
Code commune 71340
Démographie
Population
municipale
1 519 hab. (2016 en diminution de 1,36 % par rapport à 2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 00″ nord, 4° 13′ 00″ est
Altitude Min. 251 m
Max. 328 m
Superficie 36,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Palinges

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Palinges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Palinges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Palinges

Palinges est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

HistoireModifier

1823 : la commune de Fautrières est réunie à Palinges.

HéraldiqueModifier

  Blason Tranché : au 1er échiqueté en bande de gueules et d'argent, au 2e d'argent plain ; à la bande de sable chargée de trois coquilles d'or versées en barre.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1944 ? M. Delaunay    
? ? M. Vernassier    
? ? M. Daval    
? ? M. Bouscarat    
? ? M. Claudon    
? mars 1989 M. Béraud    
mars 1989 mars 2008 Paul Lorton DVG  
mars 2008 mars 2014 Annie Pallot PS  
mars 2014 avril 2017 Paul Lorton DVG  
avril 2017 en cours Nicolas Lorton[1] DVG  
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 1 519 habitants[Note 1], en diminution de 1,36 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0711 1101 1711 3141 6531 7171 7791 8901 912
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 1022 0762 2552 3112 2952 3802 2652 2492 254
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 2852 3802 4122 0972 2031 9711 8391 6911 747
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 8051 7821 7921 7141 6301 4941 5211 5401 519
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • Château de Digoine (XVIIIe siècle).
  • Le Musée des arts et traditions populaires[6], est géré et animé par l'association des amis du passé de Palinges et sa région. Il présente dans ses cinq salles d'exposition des anciens métiers (forgeron, bourrelier, maréchal ferrant), l'école d'autrefois, la mode de 1885, l'agriculture, l'activité industrielle..). 
  • Église de l'Assomption : église romane dont le chevet datant du XIIe siècle est classé.
  • Plan d'eau du Fourneau.

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Le Journal de Saône-et-Loire, 5 avril 2017, Actu Saône-et-Loire et Région, Palinges : Nicolas Lorton, nouveau maire de Palinges, p.  8
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. « Musée des arts et traditions populaires (Musée de Palinges) »

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier