Ouvrir le menu principal

Les Palikur (ou Palikour, Palikuyene) sont un peuple autochtone vivant dans le Nord de l'État brésilien d'Amapá et dans l'Est de la Guyane (Macouria, Régina, Roura et Saint-Georges-de-l'Oyapock), où ils sont l'une des six ethnies amérindiennes de Guyane.

Ils vivent principalement près des fleuves (rio Urucaua au Brésil, bas Oyapock et sur les communes de Roura et Macouria en Guyane française où ils peuvent être exposés aux contaminations mercurielles liées à l'orpaillage, notamment l'orpaillage en Guyane et peut-être aux cyanures si l'exploitation industrielle de l'or du sous-sol devait advenir.

C'est un peuple qui, à la fin des années 1990, était réputé peu « acculturé », mais subissant toutefois une acculturation par l'intermédiaire des missions pentecôtistes et adventistes.

Il comporte environ 1 145 membres : 595 au Brésil (en 1986) et 550 en Guyane française (en 1990).

LangueModifier

La langue palikur fait partie de la même famille linguistique des langues arawakiennes parlées notamment par les Arawaks.

Pressions ?Modifier

L'administration française en 2006, n'a pas retenu les accusations de spoliation des Indiens Palikurs par le projet de création de mine à ciel ouvert sur leur territoire par la société Cambior, au motif qu'une convention signée le 18 août 2006 par Cambior avec des représentants dûment mandatés de cette communauté offre une garantie de l'égalité, mais une mission d'inspection a demandé que « quel que soit le devenir du projet Cambior, il conviendra que des réponses soient données à diverses demandes légitimes de cette communauté adressées à l’État ou aux collectivités territoriales ».

BibliographieModifier

Littérature oraleModifier

  • Mauricienne Fortino et Michel Launey, L'ancien et le Wahamwi : récits palikur d'animaux fabuleux d'Amazonie, Guyane, L'Harmattan, , 99 p..

ÉtudesModifier

  • (pt) Expedito Arnaud, Os índios Palikúr do rio Urucauá : tradição tribal e protestantismo, Conselho Nacional de Desenvolvimento Científico e Tecnológico, Museu Paraense Emílio Goeldi, , 82 p.
  • (pt) Artionka Capiberibe, Batismo de fogo : os Palikur e o cristianismo, Annablume, , 276 p. (ISBN 978-85-7419-710-4)
  • Françoise Grenand (dir.), Encyclopédies palikur, wayana & wayãpi : langue, milieu et histoire, Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, Presses universitaires d'Orléans, , 118 p. (ISBN 978-27355-0692-7)
  • Michel Launey, Awna parikwaki. Introduction à la langue palikur de Guyane et de l'Amapá, IRD Éditions, (ISBN 2709915308, présentation en ligne)
  • Marie-Pierre Lucquin-Hanotte, Les Amérindiens Palikurs et la médecine à travers une expérience en Guyane (thèse de médecine), Université Bordeaux 2, , 182 p.
  • Mario Mattioni, Palikurene : terre des Palicours, Centre universitaire des Antilles et de la Guyane, , 115 p.
  • Curt Nimuendaju (trad. de l'allemand par Wolfgang Steiner & Joëlle Lecler), Les Indiens Palikur et leurs voisins, Comité des travaux historiques et scientifiques et Presses universitaires d'Orléans, , 183 p. (ISBN 978-2-7355-0674-3)

Voir aussiModifier