Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aranjuez (homonymie).
Palais royal d'Aranjuez
Palacio Real de Aranjuez
Aranjuez PalacioReal cadena.jpg
Palais royal d'Aranjuez
Présentation
Type
Palais royal (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Architecte
Construction
1587
Propriétaire initial
Propriétaire
Statut patrimonial
Site web
Localisation
Pays
Communauté autonome
Ville
Coordonnées

Le palais royal d’Aranjuez (en espagnol : Palacio Real de Aranjuez) est une des résidences du roi d’Espagne. Il est situé à Aranjuez et est inscrit au titre du paysage culturel d'Aranjuez sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Sommaire

HistoireModifier

Il a été commandé par Philippe II et fut commencé en 1587 par le grand-maître de l'ordre de Saint-Jacques. Charles Quint s'étant emparé à perpétuité de cette charge, le château entra alors dans le domaine royal. Devenu la résidence de printemps de la cour d'Espagne, qui l'abandonne en été pour San Ildefonso, il fut reconstruit à diverses reprises.

La chapelle publique, édifice remarquable qui renferme un tableau de Titien, fut construite sous Philippe II[1]. Francisco Bayeu a fait pour la chapelle, en 1778 une esquisse du Triomphe de l'Agneau de Dieu , aujourd'hui conservée au Musée du Prado à Madrid[2]

Il dispose d’immenses jardins et compte de nombreuses salles luxueuses parmi lesquelles on peut citer le cabinet arabe et le salon de porcelaine. De nombreuses toiles sont exposées au sein de ce palais pour la plupart réalisées par des peintres espagnols et italiens tel que Luca Giordano. L’escalier d’honneur a été construit sous le règne de Philippe V par Giacomo Bonavia.

Notes et référencesModifier

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch. Delagrave, 1876, p. 122
  2. Agneau de Dieu, Prado

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Tim Knox et Catherine Holmes (trad. Odile Menegaux, photogr. Nic Barlow), Folies et fantaisies architecturales d'Europe, Paris, Citadelles et Mazenod, coll. « Art et architecture », , 256 p. (ISBN 978-2-85088-261-6), « Les jardins d’Aranjuez, Madrid », p. 85-89

Article connexeModifier