Palais des congrès de Montréal

bâtiment du Québec, au Canada
Palais des congrès de Montréal
Image dans Infobox.
Le Palais des congrès de Montréal et son iconique verrière.
Présentation
Type
Destination actuelle
Centre de congrès, d'affaires et d'expositions. Salons, réunions et galas.
Fondation
1983
Architectes
Ouverture
Rénovation
2002
Propriétaire
Gouvernement du Québec
Site web
Localisation
Pays
Quartier
Quartier international de Montréal
Adresse
1001, Pl. Jean-Paul-Riopelle, Montréal, QC H2Z 2B3
Altitude
Environ 18 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Accès et transport
Stationnement
1025, rue Chenneville, Montréal, QC H2Z 1V8
Métro
Place d'Armes
Coordonnées

Le Palais des congrès de Montréal est un centre de congrès et d'expositions situé dans l'arrondissement Ville-Marie, à Montréal au Québec. Construit en 1983 puis agrandit en 2002[1], il accueille plusieurs centaines d'événements majeurs par année. Grâce à son architecture unique, le Palais figure au palmarès des « 1001 merveilles de l’architecture qu’il faut avoir vues dans sa vie » depuis 2007[2].

Considéré comme une véritable plaque tournante à la jonction du Quartier international de Montréal, du Vieux-Montréal et du Quartier chinois de Montréal, le Palais abrite également de nombreuses œuvres d'art iconiques de la métropole[3], comme Nature légère de l'architecte paysager québécois Claude Cormier ou encore sa verrière colorée installée sous la direction de l'architecte Mario Saia en 2002[4].

Le Palais a par ailleurs accueilli des congrès internationaux au rayonnement majeur, tels que le Congrès mondial de la Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique en 1994 avec 13000 délégués[1], le premier Salon national de l'auto de Montréal, le 14e Congrès mondial des sourds en 2003, la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP11) en 2005, Le Palais reçoit le Dalaï Lama en 1993[5]. En 2017, l'ancien président des États-Unis Barack Obama et l'Aga Khan réunissent respectivement 8000 et 11 700 visiteurs au Palais des congrès[1]. En 2018, Michelle Obama y attire près de 10 200 personnes[1],[6].

DescriptionModifier

Le Palais des congrès de Montréal est situé au-dessus de l'autoroute Ville-Marie, artère souterraine principale du centre-ville de Montréal. Il dispose d'une superficie de 51 280 m2, incluant des salles de réunion, de réception et d'exposition, ainsi que des bureaux et des terrasses.

Le Palais est intégré au réseau de transport métropolitain, avec un accès intérieur direct au métro Place-d'Armes. De plus, le Palais fait partie intégrante du réseau piétonnier souterrain de Montréal (RÉSO), surnommé "la ville souterraine", un vaste réseau piétonnier déployant plus de 32 kilomètres de tunnels sous le centre-ville de Montréal[7].

Le Palais possède également sa propre galerie commerciale, avec restaurants, boutiques, cafés et différents services au public[8].

HistoireModifier

Le Palais des congrès de Montréal est inauguré le 27 mai 1983, après six ans de travaux sous la direction de l'architecte canadien Victor Prus[9]. La construction du Palais au cœur du centre-ville a entraîné la disparition de certains bâtiments du Quartier chinois de Montréal[10],[11].

De 1999 à 2002, un projet d'agrandissement est réalisé sous la responsabilité de Mario Saia, membre de l’équipe d’architectes composée des firmes Tétreault, Parent, Languedoc et associés, Saia et Barbarese Architectes ainsi que Dupuis, Dubuc et associés (Ædifica)[12]. Il comprenait des vitrines colorées par Hal Ingberg[13].

Des immeubles historiques, comme l'édifice Roger and King[14], sont incorporés à la nouvelle bâtisse selon les pratiques architecturales du façadisme.

Avec la fermeture du hall d'exposition de la Place Bonaventure à Montréal[15], le Palais des congrès de Montréal devient une nouvelle référence pour de nombreux salons qui s'y tenaient auparavant. En 2020, le Palais accueille ainsi le Salon du livre de Montréal pour la première fois en mode hybride, puis en novembre 2021 pour la première fois entre ses murs[16]. Le Salon du livre se tenait depuis 42 ans à la Place Bonaventure[17]. De même, le Salon des métiers d'art du Québec, et Expo Entrepreneurs se tourneront vers le Palais des congrès de Montréal[17].

Arts et architectureModifier

 
Verrière colorée du Palais des congrès de Montréal, installée sous la direction de Mario Saia en 2002.

Le Palais des congrès de Montréal est reconnu pour l'intégration d'œuvres d'art dans son édifice, signées par des artistes québécois de renom. On estime en effet qu'il « se distingue [...] par l’intégration du design et de l’art à son édifice qui retrace plus de trois siècles d’histoire à travers ses différentes façades[18]». Parmi ces œuvres, notons l'installation surréaliste Nature légère de l'architecte paysager québécois Claude Cormier, un ensemble de 52 troncs d'arbres en béton peints en rose[19], inspirés par les rangées d'arbres centenaires qui bordaient auparavant les riches avenues de Montréal[20].

La verrière du Palais des congrès, installée sous la direction de l'architecte Mario Saia et inaugurée en 2002, est également considérée comme une icône de l'architecture montréalaise. Dès la première année de son installation, Saia notait l'engouement des photographes pour le bâtiment[4]. Dans une entrevue accordée au journal quotidien Le Devoir en 2002, Saia affirme : « On a voulu rendre le Palais plus chaleureux, plus humain, et le plus montréalais possible. Qu'il soit festif pour rendre compte de l'exubérance d'ici pour qu'on se souvienne que ça bouge à Montréal. C'est bien beau de créer, mais c'est important de faire vivre l'architecture et ce sont les gens qui vont animer le tout[4] ». En 2007, la verrière colorée du Palais apparaît dans le palmarès des « 1001 merveilles de l’architecture qu’il faut avoir vues dans sa vie »[2].

 
Le Palais des congrès de Montréal et sa façade colorée.

Le Palais des congrès conclut régulièrement des partenariats avec différents organismes artistiques montréalais comme le festival Art Souterrain[21], le Quartier des spectacles[22], ou encore le Cercle des artistes peintres et sculpteurs du Québec[23]. En 2021, durant la pandémie de COVID-19, le Palais participe à l'initiative "Créer des ponts", un projet lancé par Art Souterrain et soutenue par la Ville de Montréal. Ce projet vise nouer des liens entre les arts et les affaires, en sollicitant des propriétaires immobiliers du centre-ville de Montréal à ouvrir leurs locaux vacants à des artistes québécois émergents pendant trois mois.

OASIS immersionModifier

 
Exposition d'art immersif signée OASIS immersion au Palais des congrès de Montréal.

En décembre 2020[24], le Palais des congrès de Montréal conclut un partenariat avec OASIS immersion, un projet d'art multimédia immersif fondé par les entrepreneurs québécois Danys Lavigne et Nicolas Lassonde[25]. En donnant accès à certaines de ses galeries pour un projet continu, Le Palais " devient [...] le premier centre de congrès au monde à offrir des espaces immersifs permanents[26]". OASIS immersion, "le plus grand parcours immersif intérieur au pays[27]", dispose de 105 projecteurs laser et de 119 haut-parleurs[28] avec système audio ambiophonique[29].

En 2021, la première exposition est lancée. Intitulée Inspiration, celle-ci invite à vivre des expériences immersives inspirées des parcours de personnalités québécoises, comme l'astronaute David Saint-Jacques, la pianiste Alexandra Stréliski et le réalisateur Émile Roy[25].

Au début de l'année 2022, l'exposition RECHARGER/Unwind est lancée, mettant en vedette des artistes des arts génératifs reconnus à l’échelle locale et internationale comme Sabrina Ratté (Canada), Ruban Mauve (Canada), Alex Le Guillou (France), Cadie Desbiens-Desmeules et Michael Gary Dean (Canada), Nohlab (Turquie), Julius Horsthius (Pays-Bas), Maotik (France), Odaibe (Pologne) et Adrien M & Claire B (France).

Au printemps 2022, OASIS développe l'exposition Van Gogh - Distorsion, en collaboration avec le studio de création montréalais Normal Studio et le producteur canadien Paquin Entertainment Group[30].

Développement durableModifier

Le Palais des congrès, par la nature de ses activités, est soumis à de nombreux défis en lien avec le développement durable. En 2019, il devient l'un des premiers centres de congrès dans les Amériques à soutenir la carboneutralité de son immeuble[31], notamment grâce à son partenariat avec la Forêt Montmorency de l'Université Laval à Québec, "la plus grande forêt d'enseignement et de recherches au monde[32]".

 
Le toit vert du Palais des congrès de Montréal, installé depuis 2011.

En 2011, le Palais des congrès aménage son toit de manière à accueillir, chaque été, un projet de ferme urbaine. En 2016, un partenariat est établi avec AU/LAB, le Laboratoire sur l'agriculture urbaine de l'Université du Québec à Montréal. Ce partenariat permet d'expérimenter de nouvelles technologies en lien avec le déploiement d'une ferme urbaine[33]. En 2017, le Palais accueille également un vignoble sur son toit, le deuxième du genre au monde[33], grâce à un partenariat avec AU/LAB et l'organisme Vignes en ville[34],[35].

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Liste des référencesModifier

  1. a b c et d « Mission, valeurs et histoire », sur Palais des congrès de Montréal (consulté le )
  2. a et b « Le Palais des Congrès de Montréal parmi les lieux les plus colorés de la planète! », sur tourismexpress.com (consulté le )
  3. « Palais des congrès de Montréal | Tourisme Montréal », sur www.mtl.org (consulté le )
  4. a b et c Madeleine Leblanc, « Architecture - Au nom de la transparence », sur Le Devoir (consulté le )
  5. La Presse canadienne, « En bref - Le dalaï-lama à Montréal », sur Le Devoir, (consulté le )
  6. Zone International- ICI.Radio-Canada.ca, « Dix moments-clés de la conférence de Michelle Obama à Montréal », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  7. « Le réseau souterrain | Tourisme Montréal », sur www.mtl.org, (consulté le )
  8. « Les Galeries du Palais », sur Palais des congrès de Montréal (consulté le )
  9. Zone Économie- ICI.Radio-Canada.ca, « 35 ans de modernité pour le Palais des congrès », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  10. Zacharie Goudreault, « Protéger le Quartier chinois de l’effervescence immobilière », sur Le Devoir, (consulté le )
  11. Jeanne Corriveau, « Québec protégera le coeur du Quartier chinois », sur Le Devoir, (consulté le )
  12. « Les couleurs du Palais », Art et architecture,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Canadian Centre for Architecture (CCA), « Palais des Congrès de Montréal - Hal Ingberg fonds », sur www.cca.qc.ca (consulté le )
  14. « Palais des Congrès de Montréal - Montréal », sur imtl.org (consulté le )
  15. « Le hall d'exposition de Place Bonaventure ferme ses portes », sur www.noovomoi.ca (consulté le )
  16. « Le Salon du livre de Montréal a pris son envol au Palais des congrès », sur La Presse, (consulté le )
  17. a et b « Place Bonaventure ferme son hall d’exposition pour de bon », sur La Presse, (consulté le )
  18. « LaVitrine.com », sur www.lavitrine.com (consulté le )
  19. « Nature légère de Claude Cormier | Tourisme Montréal », sur www.mtl.org (consulté le )
  20. « Nature légère », sur Art Public Montréal (consulté le )
  21. « Palais des congrès de Montréal », sur Art Souterrain (consulté le )
  22. « Quartier des spectacles | Le Partenariat du Quartier des spectacles et le Palais des congrès de Montréal signent une entente-cadre », sur www.quartierdesspectacles.com (consulté le )
  23. « Des œuvres exposées au Palais des congrès de Montréal », sur La Presse, (consulté le )
  24. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Un nouveau centre pour des expositions immersives au Palais des congrès de Montréal », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  25. a et b « Espace Oasis animation : immersif et innovant », sur La Presse+, (consulté le )
  26. « Oasis immersion : De nouveaux espaces immersifs », sur Montréal centre-ville (consulté le )
  27. « Espace OASIS immersion : immersif et innovant », sur La Presse, (consulté le )
  28. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Une nouvelle exposition immersive de Van Gogh créée à Montréal », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  29. « Une nouvelle expo immersive sur Van Gogh en première mondiale | Tourisme Montréal », sur www.mtl.org, (consulté le )
  30. Caroline Montpetit, « Van Gogh éclaté », sur Le Devoir, (consulté le )
  31. « Le Palais des congrès de Montréal à l’ère de la carboneutralité », sur Voir vert - Le portail du bâtiment durable au Québec (consulté le )
  32. « La plus grande forêt d'enseignement au monde », sur La Presse, (consulté le )
  33. a et b « Cultiver les toits verts », sur www.lesaffaires.com (consulté le )
  34. Yohann Goyat, « Des vignes sur des toits montréalais pour lutter contre les îlots de chaleur », sur Journal Métro, (consulté le )
  35. « Vignes en ville : faire pousser des raisins sur les toits du centre-ville », sur ici.radio-canada.ca (consulté le )