Palais d'Ardachir

Palais d'Ardachir
Image illustrative de l’article Palais d'Ardachir
Le palais d'Ardachir en mars 2007
Nom local دژ اردشير پاپکان
Début construction 224
Propriétaire initial Ardachir Ier
Protection Patrimoine mondial Patrimoine mondial (2018, Paysage archéologique sassanide de la région du Fars)
Coordonnées 28° 53′ 53″ nord, 52° 32′ 22″ est
Pays Drapeau de l'Iran Iran
Province Fars
Ville Firuzabad
Géolocalisation sur la carte : Iran
(Voir situation sur carte : Iran)
Palais d'Ardachir

Le palais d'Ardachir Babakan, ou palais d'Ardéchir (en persan : دژ اردشير پاپکان), est un château situé à deux kilomètres au Nord de l'ancienne cité de Gor, aujourd'hui vieille ville de Firouzabad, dans la province de Fars (Iran). Il est construit en 224 par le roi Ardachir Ier, fondateur de la dynastie iranienne des Sassanides.

DescriptionModifier

 
Plan sur panneau d'information du palais d'Ardachir (iwan)

Le palais comprend un iwan, entrée actuelle du palais, plusieurs salles voûtées et trois salles sous coupole. On y trouve le plus ancien exemple de coupole sur trompe encore debout, une technique qui permet le passage du plan carré au sol au plan circulaire de la coupole. Les murs sont construits en moellons maçonnés au mortier de gypse, parfois recouverts d'enduit[1].

Temps modernesModifier

 
Vue du palais dans La Perse, la Chaldée et la Susiane, 1887.

L'archéologue française Jane Dieulafoy se rend au palais avec son mari, Marcel-Auguste Dieulafoy, et le décrit dans La Perse, la Chaldée et la Susiane[2].

L'écrivain Robert Byron visite le site en et raconte son expérience dans le carnet de voyage Route d'Oxiane[3].

En 1997, l'Organisation de l'héritage culturel d'Iran a inscrit le palais d'Ardachir, et plus généralement l'ensemble des sites autour de Firouzabad, sur la liste indicative des biens qu'elle considère comme étant un patrimoine culturel susceptible d'inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[4].

Le monument fait partie du site « Paysage archéologique sassanide de la région du Fars », inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2018[5].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Paysage archéologique sassanide de la région du Fars] (République islamique d’Iran) No 1568 page 2
  2. (en) Jane Dieulafoy, La Perse, la Chaldée et la Susiane, (lire en ligne), « 26 »
  3. (en) Robert Byron, The Road to Oxiana, (1re éd. 1937), 166–170 p. (ISBN 9780141442099)
  4. « Firuzabad Ensemble - UNESCO World Heritage Centre » (consulté le 19 juillet 2012)
  5. « Quatre nouveaux sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial », (consulté le 30 juin 2018)

Articles connexesModifier