Ouvrir le menu principal

Palais Staszic (Varsovie)

Monument à Varsovie
Palais Staszic
(Varsovie)
(pl) Pałac Staszica w Warszawie
Warszawa, ul. Nowy Świat 72-74 20170517 001.jpg
Présentation
Type
Style
Architecte
Construction
1820 à 1823
Restauration
1947 à 1950
Statut patrimonial
Localisation
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Pologne
voir sur la carte de Pologne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Varsovie
voir sur la carte de Varsovie
Red pog.svg

Le Palais Staszic (polonais: Pałac Staszica, IPA: [pawat͡s staʂit͡sa]) est un édifice situé 72 ulica Nowy Świat, dans l'arrondissement de Śródmieście à Varsovie. C'est le siège de l'Académie polonaise des sciences.

HistoireModifier

L'histoire du palais Staszic commence en 1620, lorsque le roi Sigismond Vasa ordonne la construction d'une petite Église orthodoxe, comme lieu d'enterrement du tsar Vasili IV et de son frère, Dmitri Chouiski, décédé en détention après avoir été capturé plusieurs années auparavant au cours de la guerre polono-moscovite de 1605-1618.

 
Le retour des troupes de Wierzbna à Varsovie en 1831, Marcin Zaleski.
 
Le palais Staszic dans le style Russo-Byzantin de 1892 à 1924.
 
Le palais Staszic en 1945.

La population étant majoritairement catholique, protestante ou juive, il n'y avait guère besoin d'une chapelle orthodoxe. En 1668, le roi Jean II Casimir Vasa cède la chapelle à l'Ordre dominicain, qui en prend soin jusqu'en 1808.

En 1818, Stanisław Staszic achète le bâtiment et ordonne sa rénovation. L'architecte en charge est Antonio Corazzi, qui imagine un palais de style néo-classique. Après la rénovation (1820-1823), Staszic cède le bâtiment à la Société des Amis de la Science de Varsovie (pl), la première organisation scientifique polonaise.

Le , devant le palais Staszic, Julian Ursyn Niemcewicz dévoile, un monument dédié à Nicolas Copernic, sculpté par Bertel Thorvaldsen.

Après l'insurrection de novembre 1830, la société est mise hors la loie par le gouvernement russe, qui contrôle Varsovie depuis le troisième partage de la Pologne en 1795.

Entre 1857 et 1862, le palais abrite l'académie médico-chirurgicale, première institution d'enseignement supérieur rétablie dans la partition russe (toutes les institutions d'enseignement supérieur ayant été interdites après l'insurrection de 1830). Mais l'Académie est bientôt fermée après une autre insurrection ratée, l'insurrection de janvier 1863.


Jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale, le bâtiment abritait un Gymnasium (collège). À partir de 1890, il abrite également une église orthodoxe. En 1892-1893 le palais est rénové par les autorités russes. Dans la lignée de la russification de Varsovie, l'architecte Mikhail Pokrovsky transforme le palais en un bâtiment de style russo-byzantin.

Après que la Pologne ait retrouvé son indépendance en 1918, Le palais est restauré dans son style néo-classique précédent, par l'architecte Marian Lalewicz (pl). Pendant l'entre-deux-guerres, il accueille plusieurs organisations scientifiques et savantes de Varsovie.

En 1939, le palais est endommagé lors du siège de Varsovie et presque entièrement rasé lors l'insurrection de Varsovie, en 1944. Entre 1946-1950, il est reconstruit dans sa forme néo-classique originale. Aujourd'hui, c'est le siège de l'Académie polonaise des sciences.

SourcesModifier