Ouvrir le menu principal
Palaeopropithecus
Description de cette image, également commentée ci-après
Reconstitution de Palaeopropithecus ingens.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Primates
Sous-ordre Strepsirrhini
Infra-ordre Lemuriformes
Famille  Palaeopropithecidae

Genre

 Palaeopropithecus
G. Grandidier, 1899

Espèces de rang inférieur

  • P. ingens G. Grandider, 1899)
  • P. maximus Standing, 1903
  • P. kelyus Gommery & al., 2009
[1]

Synonymes

Neopropithecus Lamberton, 1936

Répartition géographique

Description de l'image Palaeopropithecus range map.svg.

Palaeopropithecus est un genre éteint de grands lémuriens originaires de Madagascar et qui comprend trois espèces: P. ingens, P. maximus et P. kelyus. Avec les genres Mesopropithecus, Archaeoindris et Babakotia, il fait partie de la famille des Palaeopropithecidae. Les dernières datations au carbone 14 indiquent que ces lémuriens devaient encore être vivants il y a encore 1 500 ans. On pense que Palaeopropithecus ingens est mentionné dans les légendes malgaches comme le tretretretre ou tratratratra, un animal légendaire de la taille d'un veau et à visage humain.

MorphologieModifier

Il pesait entre 40 et 60 kg. P. ingens avait la formule dentaire 2.1.2.32.0.2.3. Les incisives inférieures de cette espèce étaient spatulées alors que chez les deux autres, elles étaient petites et verticales. Les molaires de cette espèce étaient étroites et les crêtes de cisaillement bien développées (Fleagle, 1988). Ils avaient un crâne relativement robuste et un museau relativement long comparé aux Indriidae subfossiles. La symphyse mentonnière était présente et il avait un conduit tubulaire qui prolongeait latéralement l'anneau tympanique ce qui le distingue également des anciens Indriidae éteints. Les membres antérieurs étaient plus longs que les membres postérieurs (indice intermembral de 138), au contraire des Indriidae qui avaient de longs membres postérieurs. Au niveau de la main, le pouce était court et les autres phalanges étaient longues et recourbées.

Régime alimentaireModifier

En raison de leur morphologie dentaire, ces lémuriens devaient être folivores.

LocomotionModifier

On a longtemps cru qu'il s'agissait d'un animal adapté au milieu aquatique, avec les yeux, les oreilles et les narines juste au-dessus de l'eau. Cependant, cette théorie était fondée sur des restes de squelettes postcrâniens qui leur avaient été attribués par erreur. Charles Lamberton a complètement réfuté cette hypothèse en 1957. Des restes de squelettes précédemment affectés à des crânes d'autres genres leur ont été réaffectés ce qui suggère un mode de vie essentiellement arboricole avec des déplacements en suspension, d'où le nom de lémuriens paresseux qui leur a parfois été attribué.

Place de Palaeopropithecus dans la phylogénie des lémuriens[2],[3]
Primates

Haplorrhini


Strepsirrhini

Lorisiformes


Lemuriformes

Daubentoniidae





Lemuridae



Megaladapidae






Cheirogaleidae



Lepilemuridae





Archaeolemuridae




Indriidae


Palaeopropithecidae

Archaeoindris fontoynonti



Babakotia radofilai


Mesopropithecus

Mesopropithecus dolichobrachion



Mesopropithecus globiceps



Mesopropithecus pithecoides



Palaeopropithecus

Palaeopropithecus ingens



Palaeopropithecus kelyus[4]



Palaeopropithecus maximus











Liste d'espècesModifier

Notes et référencesModifier

  1. D. Gommery, B. Ramanivosoa, S. Tombomiadana-Raveloson, H. Randrianantenaina et P. Kerloc’h, A new species of giant subfossil lemur from the North-West of Madagascar (Palaeopropithecus kelyus, Primates), vol. 3, , 471–480 p. (DOI 10.1016/j.crpv.2009.02.001)
  2. (en) J. Horvath, D.W. Weisrock et S.L. Embry et al., « Development and application of a phylogenomic toolkit: Resolving the evolutionary history of Madagascar's lemurs », Genome Research, vol. 18,‎ , p. 489–499 (DOI 10.1101/gr.7265208, lire en ligne [PDF])
  3. (en) L. Orlando, S. Calvignac et C. Schnebelen et al., « DNA from extinct giant lemurs links archaeolemurids to extant indriids », BMC Evolutionary Biology, vol. 8, no 121,‎ (DOI 10.1186/1471-2148-8-121, lire en ligne)
  4. D. Gommery, B. Ramanivosoa, S. Tombomiadana-Raveloson, H. Randrianantenaina et P. Kerloc’h, « A new species of giant subfossil lemur from the North-West of Madagascar (Palaeopropithecus kelyus, Primates) », Comptes Rendus Palevol, vol. 3, no 5,‎ , p. 471–480 (DOI 10.1016/j.crpv.2009.02.001)
  5. NCBI, consulté le 20 nov. 2010

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :