Ouvrir le menu principal

Paix du lac de Melno
Description de cette image, également commentée ci-après
Le document original du traité de 1422.
Signé
Lac Mełno (pl), proximité de Grudziądz
Parties
Parties Drapeau du royaume de Pologne Royaume de Pologne
Grand Duchy of Lithuania banner.svg Grand-duché de Lituanie
Drapeau de l'État teutonique État teutonique

La paix du lac de Melno (en polonais : Pokój melneński , en lituanien : Melno taika, en allemand : Friede vom Melnosee) est le traité de paix qui mit fin à la guerre de Gollub (en). Il fut signé le entre l'ordre Teutonique et l'alliance du royaume de Pologne et du grand-duché de Lituanie au Lac Mełno (pl), situé à l'est de la ville de Grudziądz dans le pays de Chełmno.

En dépit de l'accord de paix de Toruń signé en , des affrontements armés entre l'ordre Teutonique et les forces unifiées polonaises–lituaniennes ont eu lieu. Plus récemment, la Pologne s'associe à l'électeur Frédéric Ier de Brandebourg et ses troupes ont envahie le pays de Chełmno jusqu'au château de Gollub sur la Drwęca. Le traité de paix, mettant fin aux conflits frontaliers de longue date, fut signé par :

L'ordre Teutonique perd le territoire de Nieszawa au profit de la Pologne et dut céder les domaines de Samogitie à la Lituanie qui reçoit ainsi le port de Palanga – tandis que la « Petite Lituanie » le long de la côte Baltique jusqu'au château de Klaipėda (castrum Memel in Samogitico Cleupeda appellatum) reste la proprieté des chevaliers teutoniques. Dans les faits, les territoires du nord (la Livonie) et du sud (la Prusse) de l'État teutonique sont de nouveau séparés. En contrepartie, le roi de Pologne a renoncé aux territoires de la Poméranie orientale (Pomérélie), au pays de Chełmno et à la région de Lubavie avoisinante à l'est.

Cette ligne de démarcation, confirmée par la paix de Brest en 1435, a subsisté plus de cinq cents ans, elle indique les limites du futur duché de Prusse et de la province de Prusse-Orientale, bien que une forte proportion de la population dans la Petite Lituanie (Lituanie prussienne) parlait le lituanien. Ce n'est que dans l'an 1923 a vu l'occupation du territoire de Memel, jusqu'alors sous mandat de la Société des Nations, par les forces de la république de Lituanie.