Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Traité d'Andrinople.

La paix d'Andrinople est signée le entre Sélim II de l'Empire ottoman et Maximilien II d'Autriche[1]. Ce traité met fin à l'ultime guerre menée par Soliman le Magnifique en 1566 contre le Saint Empire romain germanique et au cours de laquelle il trouve la mort[1].

Cette paix maintient le tribut annuel de 30 000 florins que l'Empereur d'Autriche doit verser aux Ottomans et l'autonomie de la principauté de Transylvanie[1],[2],[3] à ceci près qu'au lieu d'être tributaire du royaume de Hongrie, elle devient tributaire de l'Empire ottoman, et les princes transylvains élus par la Diète transylvaine reçoivent dorénavant l'investiture du sultan ottoman et non plus du roi de Hongrie[3].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Jean-Paul Duviols, Charles Quint et la monarchie universelle, Presses Paris Sorbonne, , 288 p. (ISBN 978-2-840-50189-3, lire en ligne), p. 33
  2. István Czigány, « Tradition et modernité dans les affaires militaires du royaume de Hongrie aux xvie et xviie siècles », Stratégique - Institut de Stratégie Comparée,‎ , pp. 179-186 (ISSN 0224-0424, lire en ligne)
  3. a et b Jean Bérenger, Guerres et paix en Europe centrale aux époques moderne et contemporaine: mélanges d'histoire des relations internationales offerts à Jean Bérenger, Presses Paris Sorbonne, , 662 p. (ISBN 978-2-840-50258-6, lire en ligne), p. 312