Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paille (homonymie).
Plusieurs pailles coudées

Une paille, ou chalumeau, est un tube léger, généralement fait en plastique, dont on se sert pour aspirer, et le plus souvent boire, un liquide. Quelques modèles sont fabriqués en bambou en Asie, pour contrer l’utilisation extensive de plastique.

Elle se présente généralement sous la forme d'un cylindre, droit ou parfois articulé avec une charnière en accordéon. Il existe également des formes plus fantaisistes, avec des courbes et des boucles.

L'utilisation de pailles pour boire les sodas minimise le contact de la boisson avec les dents, et permet ainsi de réduire le risque de carie[1].

Dans l'Union européenne, quand elle est vendue avec une boisson à emporter, la paille est considérée comme un emballage (directive européenne 94/62/CE devenue 2004/12) et soumise à la contribution "Point Vert". C'est le cas par exemple de toutes les pailles dans un petit sachet collé sur le flanc des petites briques de boisson.

Sommaire

HistoireModifier

 
Tongba, boisson népalaise, avec sa paille.

D'après Horst Dornbusch, les premières pailles ont été inventées par les Sumériens au IVe millénaire av. J.-C., pour boire la bière[2]. Un sceau datant d'environ 3100 av. J.-C. a en effet été découvert sur le site de l'ancienne cité sumérienne d'Ur ; il représente deux hommes utilisant une paille pour boire de la bière contenue dans une cruche. Les pailles des classes aisées étaient faites d'or et de lapis-lazuli, à l'image de celle qui fut retrouvée dans la tombe de Puabi.

Cette manière de consommer est toujours utilisée par certaines ethnies aujourd'hui, afin de boire leurs bières traditionnelles. Les Berlinois continuent également quant à eux de déguster leur Berliner Weiße à l'aide d'une paille.

 
Une petite fille buvant à la paille

FonctionnementModifier

Vide et ouverte à ses deux extrémités, la paille est remplie d'air. Si elle trempe dans un liquide, l'aspiration à l'autre extrémité attire d'abord tout l'air qui s'y trouve, avant d'aspirer le liquide lui-même. C'est pourquoi le diamètre d'une paille doit être suffisamment petit pour que les poumons de l'utilisateur puissent emmagasiner l'air qui s'y trouve pendant les quelques secondes durant lesquelles il boit le liquide.

Autres utilisationsModifier

La paille peut aussi être utilisée pour expirer de l'air. Dans ce cas, celle-ci se transforme en sarbacane et peut envoyer des projectiles insérés à l'extrémité de la paille, voire l'emballage individuel qui entoure certaines pailles. La pression de l'air soufflé par la personne expulse l'objet.

FabricantModifier

L'entreprise leader dans la fabrication de pailles est la société française Soyez, créée en 1832, et qui produit plus de 6 milliards de pailles par an. La plupart des autres fabricants se situent en Asie.

Impact environnementalModifier

La paille est un ustensile pratique, mais la pollution qu'elle engendre est énorme. Cet accessoire à verre à usage unique, n'est en moyenne utilisé que 20 minutes[3]. Du fait de sa petite taille, la paille est un des objets en plastique qui se retrouvent le moins dans les poubelles[4]. Ce déchet fait partie des 10 déchets les plus retrouvés sur les côtes marines. En effet, cet ustensile est très léger, il se retrouve donc dans la nature, comme dans les océans, où il met plusieurs milliers d'années avant d'entièrement disparaître[5]. Cette dispersion dans la nature provoque un réel danger pour les animaux qui peuvent facilement ingérer l'une d'elles. De plus, même si les pailles sont mises dans les bonnes poubelles, elles sont souvent trop petites pour être recyclées et donc elles passent à travers les machines[6]., Différentes associations militent pour la suppression du produit et le Sénat a voté que d'ici 2021 en France, la paille en plastique devrait disparaître des surfaces commerciales et être interdite. Pour remplacer celle-ci, des pailles en sucre, en inox ou en bambou devraient faire leur apparition pour limiter les dégâts sur l'environnement[7].

RéférencesModifier

  1. (en) Miranda Hitti, « Sipping Soda Through a Straw May Cut Cavities », sur WebMD, (consulté le 13 janvier 2009).
  2. (en) Horst Dornbusch, « Which Came First ... the Bread or the Beer? », sur BeerAdvocate.com, (consulté le 13 janvier 2009).
  3. « Pailles et touillettes interdites dans l'UE d'ici 2021 », sur LExpress.fr, (consulté le 30 avril 2019)
  4. @NatGeoFrance, « La guerre des pailles : la lutte pour débarrasser les océans du plastique », sur La guerre des pailles : la lutte pour débarrasser les océans du plastique | National Geographic, (consulté le 27 avril 2019)
  5. « La paille pollue », sur France Culture (consulté le 27 avril 2019)
  6. « Pailles, gobelets, emballages… ce plastique jetable dont on peut se passer », sur leparisien, (consulté le 27 avril 2019)
  7. « Le Sénat veut repousser d’un an, à 2021, l’interdiction des ustensiles en plastique jetable », Le monde,‎ (lire en ligne, consulté le 30 avril 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 
Une bombille