Ouvrir le menu principal

PASSYS (Passive Solar Components and Systems Testing[1]) est un programme lancé par la Commission européenne sur l'énergie solaire passive. Il est coordonné par le Centre scientifique et technique de la construction belge (CSTC).

Sommaire

DescriptionModifier

L'un des axes de ce programme consiste à réaliser des cellules de test dans sept pays européens : Belgique, Danemark, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni[2].

Il se rapproche du programme BESTEST de l'AIE et a donné naissance à de nombreux outils tels que Paslink[2],[3], Compass[2] et Pascool (Passive Cooling).

Deux programmes ont été lancés successivement : PASSYS I de 1986 à 1989 et PASSYS II de 1989 à 1993.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « The use of outdoor test cells for thermal and solar building research within the PASSYS project », Building and Environment, vol. 28, no 2,‎ , p. 107–113 (ISSN 0360-1323, DOI 10.1016/0360-1323(93)90044-4, lire en ligne, consulté le 21 décembre 2018)
  2. a b et c « The PASLINK network and methodology: A European integrated approach to meet the needs of industry for evaluating solar and thermal performances of innovative products (Book) | ETDEWEB », sur www.osti.gov (consulté le 21 décembre 2018)
  3. (en) « PASLINK and dynamic outdoor testing of building components », Building and Environment, vol. 43, no 2,‎ , p. 143–151 (ISSN 0360-1323, DOI 10.1016/j.buildenv.2006.10.009, lire en ligne, consulté le 21 décembre 2018)

Voir aussiModifier