Ouvrir le menu principal

Pézilla-la-Rivière

commune française du département des Pyrénées-Orientales

Pézilla-la-Rivière
Pézilla-la-Rivière
Mairie de Pézilla-la-Rivière
Blason de Pézilla-la-Rivière
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Perpignan
Canton Le Ribéral
Intercommunalité Perpignan Méditerranée Métropole
Maire
Mandat
Jean-Paul Billès
2014-2020
Code postal 66370
Code commune 66140
Démographie
Gentilé Pézillanais
Population
municipale
3 587 hab. (2016 en augmentation de 9,16 % par rapport à 2011)
Densité 230 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 41′ 46″ nord, 2° 46′ 17″ est
Altitude Min. 40 m
Max. 243 m
Superficie 15,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Orientales
City locator 14.svg
Pézilla-la-Rivière

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Orientales
City locator 14.svg
Pézilla-la-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pézilla-la-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pézilla-la-Rivière

Pézilla-la-Rivière Écouter est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Orientales en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Pézillanais.

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune de Pézilla-la-Rivière est située dans la région naturelle du Ribéral, à l'ouest de Perpignan, entre Corneilla-la-Rivière, à l'ouest, et Villeneuve-la-Rivière, à l'est. Elle fait partie à la fois de l'unité urbaine et de l'aire urbaine de Perpignan.

 
Situation de la commune.

Communes limitrophesModifier

Géologie et reliefModifier

La commune est classée en zone de sismicité 3, correspondant à une sismicité modérée[2].

Voies de communication et transportsModifier

Une ligne de bus, numéro 17.

ToponymieModifier

En catalan, le nom de la commune est Pesillà de la Ribera[3].

HistoireModifier

Par décret du , Corneilla-la-Rivière et Saint-Féliu-d'Avall perdent plusieurs portions de territoire, rattachées à Pézilla-la-Rivière[4].

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

 
Mairie de Pezilla-La-Riviere.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Ferdinand José[5]    
Les données manquantes sont à compléter.
En cours Jean-Paul Billès[6],[7] DVD Ingénieur retraité

Population et sociétéModifier

Démographie ancienneModifier

La population est exprimée en nombre de feux (f) ou d'habitants (H).

Évolution de la population
1358 1365 1378 1424 1470 1515 1553 1709 1720
105 f122 f58 f58 f58 f68 f48 f222 f135 f
1730 1755 1765 1767 1774 1789 1790 - -
170 f207 f900 H1 110 H170 f210 f828 H--
(Sources : Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9))

Démographie contemporaineModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2016, la commune comptait 3 587 habitants[Note 1], en augmentation de 9,16 % par rapport à 2011 (Pyrénées-Orientales : +4,83 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8901 0351 1141 2081 2911 3311 3781 3881 458
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5201 5021 5211 5231 6601 5461 8021 8121 806
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 8381 8431 8361 7601 7221 7771 8131 8321 937
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
2 0912 1592 0582 2002 3492 7542 9573 1453 418
2016 - - - - - - - -
3 587--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[12] 1975[12] 1982[12] 1990[12] 1999[12] 2006[13] 2009[14] 2013[15]
Rang de la commune dans le département 22 31 32 32 30 31 31 32
Nombre de communes du département 232 217 220 225 226 226 226 226

EnseignementModifier

Pézilla-la-Rivière dispose sur son territoire d'une école maternelle (126 élèves en 2015)[16] et d'une école élémentaire (216 élèves en 2015)[17].

 
Les écoles

Depuis 2017 il existe également une école immersive en catalan de l'association La Bressola.[réf. nécessaire]

Manifestations culturelles et festivitésModifier

  • Fêtes communales : 3 février et 1er août[18] ;
  • Foire : dernier dimanche d'août[18].

SantéModifier

Médecins, infirmières, dentistes.

SportsModifier

La commune regroupe une salle de sports municipale, des courts de tennis, deux terrains de rugby et trois de football, un city stade, et un terrain de basket.[réf. nécessaire]

ÉconomieModifier

Revenus de la population et fiscalitéModifier

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 26 131 €[19].

Entreprises et commercesModifier

Épiceries, bars, tabac-presse, boulangeries-pâtisseries, auto-école, coiffeurs, boucher-charcutier, restaurant.

Garagiste, carreleur, électricien, maçon, plâtrier.

Culture locale et patrimoineModifier

Monuments et lieux touristiquesModifier

 
La porte fortifiée

Personnalités liées à la communeModifier

  • Joseph Napoléon Sébastien Sarda Garriga (1808-1877) : administrateur colonial né à Pézilla-la-Rivière ;
  • Vincent Malègue (1830-1915) : viticulteur et hybrideur à Pézilla-la-Rivière, a créé plusieurs portes-greffe ( notamment le 4453 encore en usage) et quelques producteurs directs[20] ;
  • Paul Bergue ou Pau Berga (1866-1948), poète et philologue ;
  • Paul Porical (1911-1977) : joueur de rugby à XV né à Pézilla-la-Rivière ;
  • Gérald Porical (1950-) : joueur de rugby à XV né à Pézilla-la-Rivière, fils de Paul Porical ;
  • Jérôme Porical (1985-) : joueur de rugby à XV né à Perpignan mais originaire de Pézilla-la-Rivière, fils de Gérald Porical ;
  • Aurélie Bailon : joueuse de rugby à XV. Elle a commencé sa carrière à Villelongue puis muté à Perpignan, elle évolue maintenant à Montpellier. Elle compte 47 sélections en équipe de France à XV.

Équipements culturelsModifier

 
La médiathèque

HéraldiqueModifier

  Blason D'azur à une croix pattée alésée d'or, cantonnée de quatre fleurs de lys du même, et à une bordure d'argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Plan séisme » (consulté le 4 mai 2017)
  3. (ca)(fr)Institut d’Estudis Catalans, Université de Perpignan, Nomenclàtor toponímic de la Catalunya del Nord, Barcelone, (lire en ligne)
  4. Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9)
  5. Fernande Garrigue nous a quitté, L'Indépendant, article du 27 janvier 2016.
  6. Préfecture des Pyrénées-Orientales, Liste des maires élus en 2008, consultée le 22 juillet 2010
  7. [PDF] « Liste des maires du département des Pyrénées-Orientales à la suite des élections municipales et communautaires des 23 et 30 mars 2014 », sur http://la-clau.net.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  13. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  14. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  15. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  16. Annuaire du Ministère de l'Éducation nationale, section École maternelle publique Marie Méliès de Pézilla-la-Rivière
  17. Annuaire du Ministère de l'Éducation nationale, section École élémentaire publique de Pézilla-la-Rivière
  18. a et b Michel de La Torre, Pyrénées-Orientales : Le guide complet de ses 224 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5066-7)
  19. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er février 2013).
  20. Pierre Galet, Cépages et vignobles de France, Les vignes américaines, 1988