Pétroeuro

Les pétroeuros désignent les euros obtenus par les pays exportateurs de pétrole dans le cadre de leurs contrats libellés en euros, qu'ils réinvestissent dans l'économie européenne. Par extension, le pétroeuro désigne les placements financiers effectués en euros par les pays exportateurs de pétrole au niveau international.

ConceptModifier

Le terme de pétroeuro est utilisé en référence à celui de pétrodollar. Les pétroeuros sont les euros accumulés par les pays exportateurs de pétrole lorsqu'ils libellent leurs contrats de vente en euros[1].

HistoireModifier

Si l'euro est bien une grande monnaie de réserve internationale, elle n'est que très rarement utilisé dans le domaine de l'énergie. Les contrats pétroliers, en effet, sont le plus souvent libellés en dollars américains. Les années 2000 voient toutefois l'émergence de velléités, par certains pays exportateurs de pétrole, d'échapper à l'utilisation du dollar américain et d'utiliser en lieu et place des euros[2]. L'Irak évoque ce pivot potentiel, mais abandonne le projet après la guerre d'Irak[3].

Le pétroeuro est lui-même mis en concurrence avec l'émergence lente et récente du pétroyuan. En 2022, l'Arabie saoudite, dans le cadre de sa stratégie d'éloignement des États-Unis, annonce travailler avec la Chine pour libeller des contrats en yuan[4].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Vedi R. Hadiz, Empire and Neoliberalism in Asia, Routledge, (ISBN 978-1-134-16727-2, lire en ligne)
  2. « « On peut se réjouir et s’inquiéter que l’Europe crée des “pétro-euros” pour négocier son énergie » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Ahmed Mahdi, Energy and US Foreign Policy : the Quest for Resource Security after the Cold War., I.B. Tauris, (ISBN 978-0-85772-125-9, 0-85772-125-9 et 978-0-85773-068-8, OCLC 796383079, lire en ligne)
  4. (en-US) Summer Said in Dubai and Stephen Kalin in Riyadh, Saudi Arabia, « Saudi Arabia Considers Accepting Yuan Instead of Dollars for Chinese Oil Sales », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le )