Ouvrir le menu principal

Les Pénélopes est une agence de presse féministe française d'information. Elle est créée en 1996, avec pour but de promouvoir et diffuser des informations sur l'actualité internationale, du point de vue des femmes. L'agence est dissoute en 2004[1],[2]. Le siège social se trouve à Paris.

Sommaire

Rôle et activitéModifier

Les Pénélopes centralisent des informations afin de les rendre accessibles à tout le monde sur leur site internet. Multilingue (français, anglais et espagnol)[3], leur site propose des articles d'archives sur l'actualité locale, régionale et mondiale et apporte tous les mois un contenu différent à travers une page d'humeur et parfois des biographies de femmes[4].

Parallèlement à cette activité, Les Pénélopes animent différents projets dont un réseau international femmes et économie solidaire qui a pour objectifs de mettre en valeur les alternatives économiques portées par les femmes, et la création d'une plateforme féministe et altermondialiste européenne. Un des volets de cette plateforme est la mise en place d'un portail sur le nationalisme, les violences, le développement et le patriarcat, ainsi que la formation aux Technologies de l'information et de la communication pour des groupes de femmes d'Europe de l'Est[3].

OriginesModifier

Le nom de l'agence de presse provient du personnage mythologique de Pénélope, épouse d'Ulysse qui défaisait son ouvrage chaque nuit pour tenir à distance les hommes demandant sa main. La notion du tissage se retrouve sur l'Internet où les Pénélopes désirent tisser des liens[5].

PublicationsModifier

Dominique Foufelle et Joelle Palmieri, co-fondateur et co-fondatrice de l'agence publient en 2013, Les Pénélopes : un féminisme politique : 1996-2004, à propos de leur action menée durant 8 ans[6]. Le livre est disponible en ligne en accès libre.

BibliographieModifier

  • Cécile Dauphin, « Pénélope : une expérience militante dans le monde académique », Les cahiers du CEDREF, n°10, 2001, mis en ligne le 25 septembre 2009, consulté le 08 mars 2019. [lire en ligne]
  • Dominique Foufelle, Joelle Palmieri, Les Pénélopes : un féminisme politique : 1996-2004, préface de Geneviève Fraisse, 2014 [en ligne [1]

Notes et référencesModifier

  1. « Les Pénelopes : un féminisme politique », sur Les Pénelopes : un féminisme politique (consulté le 30 septembre 2017)
  2. « [Les Pénélopes] », sur veill.es (consulté le 30 septembre 2017)
  3. a et b « Les Pénélopes, un féminisme politique 1996-2004 », 50 / 50,‎ (lire en ligne, consulté le 30 septembre 2017)
  4. « Fédération de recherche sur le genre RING - université Paris 8 », sur www2.univ-paris8.fr (consulté le 30 septembre 2017)
  5. « Pénélopes », sur www.alter-actif.com (consulté le 30 septembre 2017)
  6. « Les Pénélopes : un féminisme politique-1996-2004 », sur https://halshs.archives-ouvertes.fr, (consulté le 30 septembre 2017)