Ouvrir le menu principal

Pál Losonczi

personnalité politique hongroise

Pál Losonczi
Illustration.
Fonctions
Président du Conseil présidentiel de la République populaire de Hongrie
(chef de l'État)

(20 ans, 2 mois et 12 jours)
Président du Conseil Jenő Fock
György Lázár
Prédécesseur István Dobi
Successeur Károly Németh
Biographie
Nom de naissance Pál Losonczi
Date de naissance
Lieu de naissance Bolhó (Hongrie)
Date de décès (à 85 ans)
Lieu de décès Kaposvár (Hongrie)
Nationalité hongroise
Parti politique Parti socialiste ouvrier hongrois

Pál Losonczi
Chefs d'État hongrois

Pál Losonczi (prononcé [paːl], [ˈloʃontsi]), né le à Bolhó et mort le à Kaposvár, est un homme d'État hongrois. Il fut le président du conseil présidentiel (soit le chef de l'État) de la République populaire de Hongrie du au .

BiographieModifier

Pál Losonczi, né le à Bolhó (Hongrie), intègre le parti communiste clandestin hongrois en 1939. Et après la Seconde Guerre Mondiale, il fonde une coopérative agricole nommée " Étoile Rouge" , qu'il dirige jusqu'en 1960. Lors de la révolution de 1956 contre le système soviétique, il se rapproche des révolutionnaires, mais après l'intervention soviétique, il assure sa fidélité au système. Par la suite, il devient ministre de l'agriculture de 1960 à 1967, et grâce à son expérience, il réorganise le système de coopératives. Le il devient président du Conseil présidentiel de Hongrie, et le reste jusqu'en 1987 [1].

Losonczi décède le dans l'hôpital de Kaposvár, au sud de la Hongrie, à 85 ans. Il est considéré comme l'homme politique le plus terne de l'ère communiste hongroise, de plus, après la chute du rideau de fer, l'ex-président vivait dans sa maison de Barcs, au sud du pays, éloigné de la vie sociale et politique du pays[2].

HonneursModifier

  Portugal: Grand Col de l'Ordre du Prince Henry (14/08/1979)[3]

Notes et référencesModifier

  1. (es) « Pál Losonczi, ex presidente de Hungría », sur elpais.com, (consulté le 16 février 2017)
  2. (es) « Pál Losonczi, el presidente más gris de la era comunista húngara », sur www.elmundo.es, (consulté le 16 février 2017)
  3. (pt) « Ordens Honorificas Portuguesas », sur www.ordens.presidencia.pt (consulté le 17 février 2017)

Liens externesModifier