Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Outremer.
La reconstruction du Temple de Jérusalem.
Illustration tirée de Guillaume de Tyr : Histoire d’Outremer.

Outremer est le nom générique donné aux États latins d'Orient créés après la première croisade[1].

Au XIIe siècle, Guillaume de Tyr écrivit une Historia rerum in partibus transmarinis gestarum en vingt-trois livres, inachevée et aujourd'hui perdue, dont le titre français est Histoire d'Outremer.

Trois siècles plus tard, en 1474, Sébastien Mamerot écrivit Les passages faits Outremer par les Français contre les Turcs et autres Sarrazins et Maures outremarins.

Dans les œuvres de fictionModifier

L'Outremer est le cadre des nouvelles orientalistes de Robert E. Howard, éditées en France dans le recueil Le Seigneur de Samarcande[2].

Notes et référencesModifier

  1. Malkin, p. 86
  2. Robert Ervin Howard (ill. Stéphane Collignon), Le Seigneur de Samarcande, Bragelonne, , 484 p. (ISBN 9782352943013, présentation en ligne)

SourcesModifier

  • Irad Malkin, La France et la Méditerranée : vingt-sept siècles d'interdépendance, Leyde ; New York : E.J. Brill, 1990. (ISBN 9789004089303)
  • Jean Richard Le Royaume latin de Jérusalem. Paris, Presses universitaires de France, 1953. (OCLC 1225909)