Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ousmane et Sy.
Ousmane Sy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
BandiagaraVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Ousmane Sy est un homme politique malien né le à Bandiagara au Mali. En 2000, il est nommé ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales de la République du Mali par le président d'Alpha Oumar Konaré. Le 26 décembre 2012, Secrétaire Général de la Présidence de la république par Dioncouda TRAORE Président de la république par intérim de la transition. Il est nommé aussi Ministre de la décentralisation et de la ville le 11 avril 2014 par le président Ibrahim Boubacar Keïta.

Sommaire

BiographieModifier

Ousmane Sy a fait ses études supérieures en France où il a obtenu un doctorat en développement économique et social de l'Institut d'études du développement économique et social de l’université de Paris-I, un diplôme d'études supérieures spécialisées en développement agricole de l’université de Paris-I ainsi qu’un diplôme d'études supérieures de l’Institut supérieur des techniques outre-mer (ISTOM - Le Havre) en agroéconomie.

Ousmane Sy a été expert au Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), puis chef de la mission de décentralisation et des réformes institutionnelles du Mali. Il a été ministre de l'Administration territoriale et des Collectivités locales du président Alpha Oumar Konaré.

Il est le promoteur du Centre d'expertises politiques et institutionnelles en Afrique (CEPIA) qu’il dirige depuis janvier 2004.

Il est également coordinateur de l'Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique et vice-président de l'Institut de recherche et débat sur la gouvernance.

Ousmane Sy est marié à Kadiatou Sow, femme politique malienne et première et seule femme gouverneur au Mali.

PrixModifier

En décembre 2004, il est récompensé par le prix international Roi Baudouin pour le développement « pour la force de sa vision et le courage de ses idées au sujet de la gouvernance en Afrique, et pour l'originalité de ses actions au Mali où, par un processus participatif de décentralisation et l'organisation d'élections transparentes, il est parvenu à créer un cadre stimulant une meilleure gestion publique et une stabilité renforcée; deux conditions essentielles au développement »[1].

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Russell Taylor, de la Chronique ONU, entretien du 26 mai 2005 au siège de l’ONU à New York (article sur www.un.org)
    Site officiel de la fondation Roi Baudoin

Voir aussiModifier