Ouvrir le menu principal
Deux jeunes filles Ouled Naïl, 1904 photo Rudolf Lehnert

Les Ouled Naïl sont une confédération tribale d'Algérie.

Sommaire

OrigineModifier

Il existe plusieurs versions sur l'origine des Ouled Naïl :

  • Il s'agit d'une société tribale berbère fortement arabisée[1], selon Barkahmoum Ferhat
  • Selon le géographe du XIXe siècle, Élisée Reclus, les Ouled Naïl sont une tribu arabe qui est venue au milieu du XIe siècle, ils sont les descendants des Hilaliens, tribu installée dans la région de El Oued, Ghardaia et Biskra jusqu'au centre de l'Algérie au Sud d'Alger (Djelfa, Bou Saada, montagne Amour, etc.)[2][réf. à confirmer]
  • Selon l'historien Saci Abdi, les Ouled Nail sont des berbères originaires du Nil en Égypte.
  • La mémoire collective Naili nous rapporte deux histoires. L'une supposant que les Ouled Naïl seraient originaires du Sahara Occidental, l'autre stipulant que Sidi Nail serait originaire de Miliana.
  • L'anthropologie voudrait que les Ouled Naïl soient issus d'une spéciation d'une partie du peuple Chaoui.
  • Une autre version suppose que Sidi Naïl, souche des Ouled Naïl, descend directement d'Idris[3][réf. à confirmer].
 
Portrait de femmes Ouled Naïl


Notes et référencesModifier

  1. Barkahoum Ferhati, article Ouled Naïl..., dans L'Algérie et la France, dictionnaire coordonné par Jeannine Verdès-Leroux, Robert Laffont 2009, p. 656 (ISBN 9782221109465)
  2. Nouvelle géographie universelle: la terre et les hommes, Volume 11 Par Elisée Reclus (1830-1905), p.552
  3. Revue africaine Par Société historique algérienne, p.329 livre en ligne

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Émile Dermenghem, Le Pays d'Abel: le Sahara des Ouled-Naïl, des Larbaâ et des Amour, Gallimard, 1960, 217 p.
  • Nicole Canet, Le Voyage amoureux, Beautés orientales, Ouled Naïl, courtisanes, 1870-1960, Galerie Au bonheur du jour, 2010 (ISBN 9782953235111)
  • Étienne Dinet, Sliman Ben Ibrahim, Khadra, danseuse Ouled Naïl, roman ethnographique, H. Piazza éditeur, 1926

Articles connexesModifier

Liens externesModifier