Ouvrir le menu principal
Un Otomat tiré depuis un poste de tir terrestre

L'Otomat et le Milas sont des missiles franco-italiens anti-navires subsoniques à longue portée. L'Otomat est également utilisé comme missile à moyenne portée (>360 km) pour attaquer au sol dans la version MK/2E par la Marina Militare[1].

CaractéristiquesModifier

Otomat Mk 1 et Mk 2Modifier

 
Un Otomat Mk.2 en service dans la marine péruvienne. À noter les accélérateurs latéraux et les entrées d'air au milieu du fuselage
  • Longueur : 6,46 m
  • Diamètre : 40/46 cm
  • Envergure : 1,35 m
  • Poids total : 762 kg
  • Vitesse moyenne Mach : 0,9
  • Portée : 60 km (Otomat Mk 1) et >360 km (Otomat Mk 2E)[1]

MilasModifier

  • Longueur : 6 m
  • Diamètre : 46 cm
  • Envergure : 1,35 m
  • Poids total : 800 kg
  • Vitesse moyenne Mach : 0,9
  • Portée : 55 km

HistoriqueModifier

Otomat Mk 1 et Mk 2Modifier

Le missile peut être tiré depuis un bâtiment de surface ou une batterie côtière. Son nom vient de ses constructeurs (OTO Melara SpA et MATra Défense) qui a utilisé comme base le AS-37 Martel[2]. Le premier essai a eu lieu le , et, en mars 1975, le premier bâtiment ARV Federación (Venezuela) était équipé.

Il existe deux standards (Mark 1 et 2). Pour le Mark 2, Block I (France), II (Italie) et III (export), IV (à venir). La Malaisie fut le premier acheteur de la version Mark 2 Block III et l'installa sur les anciennes vedettes irakiennes type Assad en juillet 1997. Environ 1 000 missiles ont été commandés à l'export. L'Otomat est propulsé par un turboréacteur Turbomeca TR 281 Arbizon. Le missile commence par monter à 150 m à l'aide de ses boosters d'appoint. Il passe alors à une altitude de croisière de 15 à 20 m au-dessus de la mer, et termine en vol rasant à 2 m au ras de l'eau. Une correction de trajectoire peut avoir lieu à mi-course pour permettre d'atteindre les longues distance (TESEO ou ERATO = Extended Range Automatic Targeting).

MilasModifier

Successeur du Malafon, le Milas (missile anti-sous-marin) est un missile porte-torpille pour bâtiments de surface, dérivé du missile Otomat, et conçu pour porter la torpille MU90 Impact des marines française et italienne, ou toute autre torpille légère. Le premier tir a eu lieu en août 1989. La France a abandonné le projet, mais l'Italie le poursuit. Le Milas équipe les deux frégates de la classe Luigi Durand de la Penne.

Pays possédant le missileModifier

Pays Porteur
Bangladesh Daewoo
Égypte Ramadan, October
Libye Combattante II, Fincantieri Type 550
Pérou Almirante Grau, Lupo
Arabie saoudite F2000S
Italie Garibaldi, Vittorio Veneto, Audace, Durand de la Penne, Maestrale, Lupo, Soldati, Sparviero, Andrea Doria, Bergamini, PPA
Irak
Kenya Nyayo
Malaisie Assad
Nigeria Meko 360
Venezuela Lupo, Constitucion

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :