Othon II de Brandebourg

Otton II, appelé également le Généreux (en allemand : der Freigiebige), né vers 1149 et décédé le , est un prince de la maison d'Ascanie, fils aîné du margrave Othon Ier de Brandebourg. Il fut le troisième margrave de Brandebourg de 1184 jusqu'à sa mort.

Otton II de Brandebourg
Illustration.
Statue d'Otton II de la Siegesallee (XIXe siècle) entreposée à la citadelle de Spandau.
Titre
Margrave de Brandebourg

(21 ans)
Prédécesseur Othon Ier
Successeur Albert II
Biographie
Dynastie Maison d'Ascanie
Date de naissance vers 1149
Date de décès
Père Otton Ier de Brandebourg
Mère Judith de Pologne (en)
Fratrie Albert II de Brandebourg
Conjoint Ada de Hollande

Biographie modifier

 
Le sceau du margrave Otton II.

Né au sein de la lignée saxonne des Ascaniens, il était le fils aîné du margrave Othon Ier de Brandebourg († 1184) et de son épouse Judith de Pologne (en) († 1172/1174), une fille du duc Boleslas III Bouche-Torse issue de la maison Piast. En 1157, le grand-père d'Otton II, Albert l’Ours, ayant définitivement vaincu le prince obodrite Jaxa de Copnic a créé la marche de Brandebourg.

Succédant à son père, il poursuit l'extension du Brandebourg et mena des campagnes contre les tribus slaves (« Wendes ») et, conjointment avec le comte Adolphe III de Holstein, contre les forces du roi Knut VI de Danemark. Durant l'hiver de 1198-99 l'armée du margrave dévasta les occupations danoises en Poméranie. Il consolida ses victoires territoriales en annexant Rügen et menaçant Hambourg.

En 1200 et à nouveau en 1203, il apporta son soutien au roi Philippe de Souabe la dynastie de Hohenstaufen dans sa controverse avec l'antiroi Otton de Brunswick. Il fait des dons généreux au chapitre de la cathédrale de Brandebourg et à de nombreuses autres fondations religieuses.

Succession modifier

Otton II était marié à Ada († après 1205), une fille du comte Florent III de Hollande. Lorsqu'il meurt sans descendance, c'est son demi-frère cadet Albert II qui lui succède.

Monument modifier

En 1899, une statue due au sculpteur Joseph Uphues à l'effigie d'Othon II de Brandebourg fut érigée dans l'ancienne allée de la Victoire (Siegesallee) du Großer Tiergarten à Berlin. Lors de la destruction de l'allée durant la Seconde Guerre mondiale, le monument fut sauvé et enterré dans le parc du château de Bellevue.

Aujourd'hui, la statue est conservée à la citadelle de Spandau en vue de sa restauration.

 
Le monument d'Otton II à la Siegesallee à Berlin.

Références modifier

  • (de) Helmut Assing (1997) - Brandenburg, Anhalt und Thüringen im Mittelalter. Askanier und Ludowinger beim Aufbau fürstlicher Territorialherrschaften. Cologne - Böhlau Verlag (ISBN 3-412-02497-X).
  • (de) Helmut Assing (2002) - Die frühen Askanier und ihre Frauen Bernburg.
  • (de) Lutz, Partenheimer (2001) - Albrecht der Bär - Gründer der Mark Brandenburg und des Fürstentums Anhalt. Cologne - Böhlau Verlag (ISBN 3-412-16302-3).

Sources modifier

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Otto II, Margrave of Brandenburg » (voir la liste des auteurs).
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, éditions Brill Leyde 1890-1893, réédition 1966, volume III, chapitre VIII « Généalogie des Margraves de Brandebourg. Maison d'Ascanie » . Tableau généalogique n° 7.

Ascendance modifier