Ostrov (district de Karlovy Vary)

(Redirigé depuis Ostrov nad Ohří)

Ostrov
Ostrov (district de Karlovy Vary)
Le château d'Ostrov.
Blason de Ostrov Drapeau de Ostrov
 
Administration
Pays Drapeau de la Tchéquie Tchéquie
Région Flag of Karlovy Vary Region.svg Karlovy Vary
District Karlovy Vary
Région historique Bohême
Maire Josef Železný
Code postal 363 01
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 16 491 hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 50° 18′ 21″ nord, 12° 56′ 22″ est
Altitude 398 m
Localisation
Localisation de Ostrov
Géolocalisation sur la carte : Tchéquie
Voir sur la carte administrative de Tchéquie
City locator 14.svg
Ostrov
Géolocalisation sur la carte : Tchéquie
Voir sur la carte topographique de Tchéquie
City locator 14.svg
Ostrov
Liens
Site web www.ostrov.cz

Ostrov (en allemand : Schlackenwerth) est une ville du district et de la région de Karlovy Vary, en République tchèque. Sa population s'élevait à 16 491 habitants en 2021[1].

GéographieModifier

Ostrov se trouve à 6 km au sud de Jáchymov, à 10 km au nord-nord-est de Karlovy Vary et à 110 km à l'ouest-nord-ouest de Prague[2].

La commune est limitée par Jáchymov au nord, par Krásný Les et Vojkovice à l'est, par Velichov, Kyselka, Sadov et Hájek au sud, et par Hroznětín et Merklín à l'ouest[3].

HistoireModifier

La fondation de la localité est attribuée à Slávek de la famille Hrabišic, comme en témoigne le nom d'origine Zlaukowerde, puis Schlackenwerth (île de Slávek). Le nom Ostrov est dû à sa situation entre les rivières Bystřice et Veseřice. À cette époque, cependant, il y avait aussi une seconde église dédiée à Saint-Michel, située sur l'autre rive de la Bystřice, où la ville médiévale s'est progressivement établie. Cependant, l'église n'a pris son aspect actuel qu'après 1600. Le plus ancien monument conservé est l'église du cimetière de Saint-Jacques-le-Majeur, un édifice de style roman tardif datant de 1224-1226, qui témoigne d'un peuplement au début du XIIIe siècle[4].

Le duc de Saxe-Lauenbourg s'y fit construire un superbe palais en 1675.

Jusqu'en 1918, la ville de Schlackenwerth faisait partie de l'empire d'Autriche (Cisleithanie après le compromis de 1867), district de Karlsbad (Karlovy Vary), un des 94 Bezirkshauptmannschaften en Bohême[5].

Après l'annexion des Sudètes par l'Allemagne nazie, Ostrov reprit le nom de Schlackenwerth. Le palais servit de camp de concentration, notamment pour recevoir et disperser les familles mosellanes hostiles à l'annexion de leur région et refusant d'adhérer à la « communauté » nazie.

GalerieModifier

PopulationModifier

Recensements ou estimations de la population de la commune dans ses limites actuelles[6] :

Évolution démographique
1869 1880 1890 1900 1910 1921 1930
3 6644 3134 4204 5774 8104 6705 135
1950 1961 1970 1980 1991 2001 2014
4 04717 13618 51919 45017 87217 45117 182
2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
17 08917 07916 94916 86516 73116 65816 491

AdministrationModifier

La commune se compose de douze quartiers :

  • Ostrov
  • Arnoldov
  • Dolní Žďár
  • Hanušov
  • Hluboký
  • Horní Žďár
  • Kfely
  • Květnová
  • Liticov
  • Maroltov
  • Mořičov
  • Vykmanov

Personnalités liées à la villeModifier

Outre les déportés Mosellans qui étaient le plus souvent d'humbles gens notons :

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2021.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. D'après geoportal.gov.cz.
  4. (cs) Site municipal : histoire de la commune.
  5. Wilhelm Klein, Die postalischen Abstempelungen und andere Entwertungsarten auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Vienne, Briefmarken-Kolbe, 1967.
  6. Český statistický úřad, Historický lexikon obcí České republiky 1869–2005, vol. I, Prague, Český statistický úřad, 2006, pp. 350-351 ; de 1869 à 1910, les recensements organisés par l'Empire d'Autriche-Hongrie sont officiellement datés du 31 décembre de l'année indiquée. — À partir de 2012, population des communes de la République tchèque au 1er janvier, sur le site de l'Office tchèque de statistique (Český statistický úřad).