Ostracion cubicus

espèce de poissons

Poisson coffre jaune

Ostracion cubicus (nom vernaculaire Poisson coffre jaune) est un poisson de récif corallien de la famille des Ostraciidae et qui se rencontre dans les océans Indien et Pacifique.

DescriptionModifier

Ostracion cubicus mesure jusqu'à 45 cm. Le poisson-coffre jaune a un exosquelette rigide[1] : sa forme de petite boite est due à la présence de plaques osseuses sous sa peau dénuée d'écailles .

Les sexes sont indifférenciés.

Juvénile, il est jaune avec des points noirs. En grandissant, la coloration évolue vers le marron foncé et des petits points blancs et bleus apparaissent autour des taches noires. Les mâles adultes ont une coloration bleutée.

ComportementModifier

Le poisson coffre jaune se déplace lentement et vit en solitaire.

En cas de stress et de danger sa peau largue un poison très toxique pour tous les autres poissons.

AlimentationModifier

Cette espèce mangent des invertébrés benthiques comme des éponges, des alcyonaires et des mollusques... de grandes quantités d'algues et quelquefois des petits poissons.[2]

Inspiration pour l'ingénierie automobileModifier

Cette espèce a inspiré des ingénieurs pour la conception automobile. Dans les années 2000, des ingénieurs ont pris comme modèle le poisson-coffre jaune pour faire un prototype de voiture, en s'inspirant de sa forme et la rigidité de son exosquelette pour la conception de la carrosserie du véhicule. Outre un aspect esthétique, cette inspiration d'ingénierie avait comme but la recherche d'un meilleur aérodynamisme et d'une meilleure résistance aux chocs. Le constructeur a cherché à concevoir un modèle économe en carburant, moins polluant et garantissant une bonne sécurité, en associant cette structure bio-inspirée avec un moteur innovant[1].

Références taxinomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

CaptivitéModifier

En raison de sa forme unique, ce poisson coffre est populaire dans les animaleries pour usage dans les aquariums d'eau salée[3]. Ils sont typiquement pris de leur habitat et exportés vers d'autres continents (assurément l'Amérique du Nord et l'Europe) où ils sont tenus chez un importateur jusqu'au ramassage par une animalerie. Les poissons qui arrivent dans un nouvel habitat doivent d'abord être acclimatés. Le poisson coffre, comme la plupart des créatures de l'océan qui sont gardées en aquarium, doivent avoir accès à une filtration de l'eau, une régularisation de la température et de l'eau ayant subi un processus d'osmose inverse; la lumière, le substrat et le décor jouent également un rôle clé dans la santé et le comportement des poissons en captivité[4].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Ministère de la transition écologique et solidaire, « Poisson roulant OU voiture poisson ? », sur http://webzine-biodiversite.developpement-durable.gouv.fr (consulté le )
  2. Aquarium tropical de la porte dorée - Paris, « Poisson-coffre jaune », sur aquarium-tropical.fr (consulté le )
  3. (en) George C. Blasiola, The Saltwater Aquarium Handbook, Barron's Educational Series, , 163 p. (ISBN 978-0-7641-1241-6, lire en ligne), p.80
  4. (en) Gregory Skomal, PhD, Saltwater Aquariums for Dummies, For Dummies; 2 edition, , 368 p. (ISBN 978-0-470-06805-2, lire en ligne)

Voir aussiModifier