Ouvrir le menu principal

Osmia

genre d'insectes

BiologieModifier

Leur mode de nidification dans des cavités est très varié. Certaines aménagent des galeries préexistantes construites par certains insectes, d'autres creusent le sol, le bois, des tiges sèches de ronce ou de roseau, ou construisent leurs cellules à l'air libre. Elles utilisent des matériaux de construction de nature très variée : argile, petits cailloux, fragments de feuilles. Certaines construisent leur nid dans des coquilles d'escargot vides. Malgré l'épaisse couche de terre argileuse dont elles recouvrent l'entrée du nid, les osmies sont les hôtes de nombreux hyménoptères et diptères parasites[4].

OsmicultureModifier

L’osmiculture est la technique d’élevage local d’abeilles indigènes et solitaires de la famille des Megachilidae, souvent les osmies qui nichent hors sol. L'osmiculteur fournit un environnement de nidification (nichoir d'abeilles) adapté à l’espèce, identifie et élimine les parasites qui s’incrustent dans cette population.

Quelques espèces remarquablesModifier

Les espèces européennesModifier

Liste complète des espècesModifier

Les espèces éteintesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b ITIS, consulté le 18 févr. 2013
  2. a et b Fauna Europaea, consulté le 25 avril 2019
  3. a et b (fr) Rasmont, P., Ebmer, P.A., Banaszak, J. and Zanden, G. van der (1995) Hymenoptera Apoidea Gallica: Liste taxonomique des abeilles de France, de Belgique, de Suisse et du Grand-Duché de Luxembourg. Bulletin de la Société Ento-mologique de France, 100 (hors série), 1–98. (Lire en ligne)
  4. Les abeilles maçonnes (osmies) et leurs parasites
  5. Catalogue of Life, consulté le 18 févr. 2013
  6. Fossilworks Paleobiology Database, consulté le 18 févr. 2013

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (fr) Benoist Raymond, 1931, Les osmies de la faune française. Annales de la Société entomologique de France, volume C, pages 23-60 (numérisation Gallica)
  • (de), (fr) Amiet F. , Herrmann M. , Müller A. & Neumeyer R., 2004, Apidae 4. Anthidium, Chelostoma, Coelioxys, Dioxys, Heriades, Lithurgus, Megachile, Osmia, Stelis. Fauna Helvetica, Centre Suisse de Cartographie de la Faune, Neuchâtel, (Lire en ligne)
  • (fr) Pauly A., Patiny S., D'Haeseleer J., Vanormelingen P., Rasmont P., 2018. Atlas des Abeilles de Belgique et des régions limitrophes: genre Osmia Panzer 1806. Projet BELBEES. (Lire en ligne)
  • (fr) Pauly, A. 2015. Clé illustrée pour l'identification des abeilles de Belgique. II. Megachilidae. Document de travail du projet BELBEES. (Lire en ligne)
  • (fr) Rasmont, P., Ebmer, P.A., Banaszak, J. and Zanden, G. van der (1995) Hymenoptera Apoidea Gallica: Liste taxonomique des abeilles de France, de Belgique, de Suisse et du Grand-Duché de Luxembourg. Bulletin de la Société Ento-mologique de France, 100 (hors série), 1–98. (Lire en ligne)
  • (en) Ungricht S., Müller A. & Dorn S. 2008. A taxonomic catalogue of the Palaearctic bees of the tribe Osmiini (Hymenoptera: Apoidea: Megachilidae). Zootaxa 1865: 1-253. (Lire en ligne)
  • (en) Hurd, P. D., Jr. 1979. Superfamily Apoidea, pp. 1741-2209 in K. V. Krombein, P. D. Hurd, Jr., D. R. Smith, and B. D. Burks, eds., Catalog of Hymenoptera in America North of Mexico, Vol. 2. Washington: Smithsonian Institution Press.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :