Oscar Straus (compositeur)

compositeur et chef d'orchestre
Oscar Straus
Description de l'image Composer Oscar Straus 1907.jpg.

Naissance
Vienne, Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès (à 83 ans)
Bad Ischl, Drapeau de l'Autriche Autriche
Activité principale Compositeur
Conjoint Clara Singer (1886-1967)

Œuvres principales

  • Rêve de valse (1907)
  • Le Soldat de chocolat (1908)
  • Trois valses (1935)

Oscar Straus est un compositeur autrichien né le à Vienne et mort le à Bad Ischl (Autriche).

BiographieModifier

Ne souhaitant pas être confondu avec les membres de l'illustre famille Strauss de Vienne, il aurait lui-même décidé d'ôter un « s » à son patronyme[1]. Cependant, il suivit les conseils de Johann Strauss fils en 1898 qui lui recommandait d'abandonner l'écriture de valses et de se consacrer au théâtre, jugé plus lucratif.

Il revient ensuite[D'où ?] à Vienne et se met à écrire des opérettes, devenant alors un sérieux concurrent pour Franz Lehár. Lors de la première de La Veuve joyeuse de ce dernier, Straus aurait dit « Das kann ich auch ! » (« Je peux aussi le faire ! »)

ŒuvresModifier

 
Oscar Straus, feuillet de musique.

OpérettesModifier

  • Die lustigen Nibelungen (1904)
    • Adapté en français en 1999 sous le titre Ces sacrés Nibelungen par René Koering
  • Zur indischen Witwe (1905)
  • Hugdietrichs Brautfahrt (1906)
  • Ein Walzertraum (1907)
    • Adapté en français en 1910 sous le titre Rêve de valse par Léon Xanrof et Jules Chancel
  • Das Buch der Abenteuer (1907)
  • Der tapfere Soldat (1908)
    • Adapté en français en 1911 sous le titre Le Soldat de chocolat par Pierre Veber
  • Didi (1908)
  • Das Tal der Liebe (1909)
  • Mein junger Herr (1910)
  • Der tapfere Cassian (1912)
  • The Dancing Viennese (1912)
  • Love and Laughter (1913)
  • Rund um die Liebe (1914)
  • Die schöne Unbekannte (1915)
    • Adapté en français en 1930 sous le titre La Belle Inconnue par Léon Uhl et Jean Marietti
  • Liebeszauber (1916)
  • Der Favorit (1916)
  • Der letzte Walzer (1920)
    • Adapté en français en 1925 sous le titre La Dernière valse par Léon Uhl et Jean Marietti
  • Die Perlen der Cleopatra (1923)
  • Teresina (1925)
    • Adapté en français en 1927 sous le titre La Teresina par Léon Uhl et Jean Marietti
  • Die Königin (1927)
    • Adapté en français en 1927 sous le titre La Reine par Max Eddy et Jean Marietti
  • Hochzeit in Hollywood (1928)
  • Die Musik kommt (1928)
  • Mariette ou Comment on écrit l'histoire (1928) ; livret de Sacha Guitry
  • Die Erste Beste (1929)
  • Eine Frau, die weiß, was sie will (1932)
    • Adapté en français en 1935 sous le titre Madame Je veux par Charles-Louis Pothier et Georges Delance
  • Drei Walzer (1935)
  • Mes amours (1940) - Livret de Léopold Marchand et Albert Willemetz
  • Ihr erster Walzer (1950) ; seconde version de Die Musik kommt
  • Bozena (1952)

BalletsModifier

 
Oscar Straus (1901).
  • Colombine - 1904
  • Die Prinzessin von Tragant - 1912

Musique de filmsModifier

  • Jenny Lind - 1930
  • The Smiling Lieutenant - 1932
  • The Southerner - 1932
  • One hour with You - 1932
  • Die Herren von Maxim - 1933
  • Frühlingsstimmen - 1934
  • Land Without Music - 1935
  • Make a Wish - 1935
  • La Ronde - 1950
  • Madame de … - 1953 (thème de la valse)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier