Ouvrir le menu principal
Oscar Lorenzo Fernández
Oscar Lorenzo Fernández.jpg
Oscar Lorenzo Fernández
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 117 ans)
Rio de JaneiroVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Academia Brasileira de Música (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lorenzo Fernández et Fernández.

Oscar Lorenzo Fernández (né le à Rio de Janeiro ; mort le ) est un compositeur brésilien d'origine espagnole.

BiographieModifier

Fernández a étudié à l'Instituto Nacional de Música avec Francisco Braga, Frederico Nascimento, et Henrique Oswald. En 1923, Nascimento tombe sérieusement malade, et Fernández est désigné pour le remplacer au poste de professeur d'harmonie, un travail qui devient permanent deux ans plus tard (Kiefer 1986, 81). En 1936, il fonde le Conservatório Brasiliero de Música à Rio de Janeiro, qu'il dirige jusqu'à sa mort. À partir de 1939, il est également professeur de chant choral au Conservatório Nacional de Canto Orfeônico.

Il a composé un opéra en trois actes, Malazarte (1931–1933), sur un livret de José Pereira Graça Aranha, qui l'a adapté de sa propre pièce homonyme. Pour la création au théâtre municipal de Rio de Janeiro, en 1941, le livret a été traduit en italien. Malazarte est une œuvre nationaliste à la fois par son sujet et son contenu musical, et est considérée comme le premier opéra à succès brésilien. En 1941, Fernández extrait une suite en trois mouvements de la musique de l'opéra. Le dernier mouvement, "Batuque" (une danse populaire afro-brésilienne), est devenu très populaire. Il a aussi composé un ballet, deux symphonies, cinq poèmes symphoniques, deux suites orchestrales, un concerto pour piano et un pour violon, de la musique de chambre, environ 80 compositions pour piano, de la musique chorale, et 36 mélodies.

En 1936, il fonde le Conservatoire de musique du Brésil (Conservatório Brasileiro de Música), qu'il dirige jusqu'à sa mort, en 1948.

RéférencesModifier

  • Baumann, Simpson de Brito Melo. 1998. "O nacionalismo musical nas três suítes brasileiras de Oscar Lorenzo Fernandez". In Anais do I Simpósio Latino-Americano de Musicologia, édité par Elisabeth Seraphim Prosser et Paulo Castagna. Curitiba: Fundação Cultural.
  • Béhague, Gerard. 1979. Music in Latin America: An Introduction. Prentice-Hall History of Music Series. Englewood Cliffs, NJ: Prentice-Hall. (ISBN 0-13-608919-4) (cloth) (ISBN 0-13-608901-1) (pbk.)
  • Béhague, Gerard. 2001. "Fernândez, Oscar Lorenzo". The New Grove Dictionary of Music and Musicians, édité par Stanley Sadie et John Tyrrell. London: Macmillan; New York: Grove’s Dictionaries.
  • Kiefer, Bruno. 1986. "Oscar Lorenzo Fernandez: Música para piano solo, canções para voz e piano". Latin American Music Review/Revista de Música Latinoamericana 7, no. 1 (Spring-Summer): 81–98.

Liens externesModifier