Orvin

commune suisse

Orvin, en allemand Ilfingen (désuet), est une commune suisse du canton de Berne située dans le district de Courtelary constitutif de l'arrondissement administratif du Jura bernois.

Orvin
Orvin
Orvin
Blason de Orvin
Armoiries
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Berne Berne
Arrondissement administratif Jura bernois
Localité(s) Jorat, Les Prés-d'Orvin
Communes limitrophes Bienne, Corgémont, Evilard, Nods, Péry-La Heutte, Plateau de Diesse, Sauge, Sonceboz-Sombeval
Maire Patrik Devaux
NPA 2534
No OFS 0438
Démographie
Gentilé Orvinois
Population
permanente
1 236 hab. (31 décembre 2022)
Densité 57 hab./km2
Langue Français
Géographie
Coordonnées 47° 09′ 39″ nord, 7° 12′ 50″ est
Altitude 669 m
Superficie 21,6 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
Orvin
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
Orvin
Géolocalisation sur la carte : canton de Berne
Voir sur la carte administrative du canton de Berne
Orvin
Liens
Site web orvin.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Géographie modifier

Le territoire de Orvin s'étend sur 21,6 km2[2]. Lors du relevé de 2013-2018, les surfaces d'habitations et d'infrastructures représentaient 5,8 % de sa superficie, les surfaces agricoles 36,8 %, les surfaces boisées 57,2 % et les surfaces improductives 0,4 %[3].

Toponymie modifier

Lorsque Lothaire II de Lotharingie recense le village et la tribu dans son document à l'attention de l'abbaye de Moutier-Grandval, il nomme cette chapelle Ulvinc signifiant « chez les descendants d’Ulf » en référence au chef du village répondant au nom de « Ulf » (loup en vieil allemand), qui avait pris possession des terres lors de la migration des peuples germaniques.

Le nom d’Ulvinc évolua au cours des siècles, prenant le nom d'Urvin à Orvin en français, et par Ulvingen à Ilfingen en allemand.

Une autre explication trouverait ses origines via le patois : c’est la légende qui figure sur les armoiries de la commune, déjà sculptée au XVIIIe siècle sur les fonts baptismaux de l’église d’Orvin. La légende raconte qu'un chasseur se trouva nez à nez avec un ours qu’il traquait dans les roches imposantes délimitant le village au nord. Téméraire, il fit face et cria à l'ours : « Or, vin ! » qui signifie en patois : « Ours, viens ! » avant d'enfoncer son épieu dans le corps de l’animal[4].

Histoire modifier

La première mention du village remonte au 19 mars 866 dans un document signé de Lothaire II de Lotharingie réaffirmant la possession du village au sein de l'abbaye de Moutier-Grandval.

De 1798 à 1815, Orvin a fait partie de la France, au sein du département du Mont-Terrible, puis, à partir de 1800, du département du Haut-Rhin, auquel le département du Mont-Terrible fut rattaché. Par décision du congrès de Vienne, le territoire de l’ancien évêché de Bâle fut attribué au canton de Berne, en 1815.

Au début des années 1900, au Jorat, le fils du peintre Aurèle Robert, Léo-Paul Robert, un des peintres suisses les plus importants de sa génération[5], y fait construire une maison et y habitera notamment avec son fils Paul-André Robert. Léo-Paul Robert est notamment connu pour ses fresques dont l'une représente le Christ dans l'église protestante du village d'Orvin.

L’église a d'ailleurs été classée monument historique en 1963, notamment en raison de sa magnifique charpente. Construite en 1722, elle a subi plusieurs rénovations en 1964, 1975 et la dernière en 1997[5].

Un projet de fusion avec cinq autres communes avoisinantes (La Heutte, Péry, Plagne, Romont et Vauffelin) sous le nom de Rondchâtel, est abandonné après le refus en votation populaire de deux des six communes concernées dont Orvin, le [6].

Politique modifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
janvier 1971[7] octobre 1976 Jean-Pierre Bourquin   Instituteur
novembre 1976[8] décembre 1988 Jean Maurer   Fonctionnaire Service des Impôts
janvier 1989[9] décembre 1992 Fred Charpilloz    
janvier 1993[10] février 1998 Michel Jacot-Descombes PRD[11] Économiste
mars 1998[12] décembre 2002 Ralph Hausmann PRD Banquier
janvier 2003[13] décembre 2004 Fred Gebel PDC Ancien président du Téléski SA Les Prés-d'Orvin
janvier 2005[14] décembre 2005 Bertrand Wiesmann UDC Retraité instructeur OFPC
janvier 2006[15] décembre 2009 Damien Breitschmid PRD Employé de La Poste
janvier 2010[16] décembre 2013 Arlette Delémont PSS[17] Éducatrice
janvier 2014[18] décembre 2020 Marc-André Léchot PBD puis PLR Conseiller en prévoyance
janvier 2021[19] en cours Patrik Devaux UDC[20] Employé de La Poste

Population et société modifier

Gentilé et surnom modifier

Les habitants de la commune se nomment les Orvinois[21].

Ils sont surnommés les Ânes[21].

Démographie modifier

Évolution de la population modifier

Orvin compte 1 236 habitants au 31 décembre 2022 pour une densité de population de 57 hab/km2[1]. Sur la période 2010-2019, sa population est restée stable (canton : 6,1 % ; Suisse : 9,4 %)[2].

Évolution de la population d'Orvin entre 1850 et 2020[22],[1]

Pyramide des âges modifier

En 2020, le taux de personnes de moins de 30 ans s'élève à 28,7 %, au-dessous de la valeur cantonale (30,3 %). Le taux de personnes de plus de 60 ans est quant à lui de 30,8 %, alors qu'il est de 27,9 % au niveau cantonal[23].

La même année, la commune compte 624 hommes pour 574 femmes, soit un taux de 50,5 % d'hommes, supérieur à celui du canton (48,7 %)[23].

Pyramide des âges d'Orvin en 2020 (%)[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ans ou +
2,6 
8,5 
75 à 89 ans
10,5 
20,2 
60 à 74 ans
19,2 
22,0 
45 à 59 ans
23,7 
18,1 
30 à 44 ans
17,4 
16,2 
15 à 29 ans
13,2 
14,6 
- de 14 ans
13,4 
Pyramide des âges dans le canton de Berne en 2020 (%)[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90 ans ou +
1,6 
8,0 
75 à 89 ans
10,4 
17,3 
60 à 74 ans
17,8 
22,0 
45 à 59 ans
21,3 
20,6 
30 à 44 ans
19,9 
16,4 
15 à 29 ans
15,3 
15,1 
- de 14 ans
13,8 

Anecdotes modifier

Des scènes du film Le Fusilier Wipf (1938) de Leopold Lindtberg furent tournées dans le village et à Jorat.

Un bombardier de la Wehrmacht, qui s'était égaré, a percuté les falaises surplombant le village peu avant la seconde guerre mondiale.

Transports modifier

  • Bus 70 pour la ville de Bienne et pour Les Prés d'Orvin.

Un artiste à Orvin modifier

Paul-André Robert, artiste peintre, a construit sa maison au Jorat, à l'ouest d'Orvin. Il fait partie de la dynastie des peintres Robert, comme Léopold Robert et Philippe Robert.

Liens externes modifier

Références modifier

  1. a b et c « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel »  , sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  2. a b et c « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes »   [xls], sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  3. Office fédéral de la statistique, « Statistique de la superficie standard - Communes selon 4 domaines principaux »   [xls], sur www.bfs.admin.ch, (consulté le ).
  4. Histoire, Commune municipale d'Orvin, consulté le 6 juin 2012
  5. a et b Villes et Patrimoine - Orvin, Tourisme Bienne Seeland, consulté le 6 juin 2012
  6. [PDF] « Rondchâtel reste une légende » [archive du ], sur romont.net (consulté le )
  7. Chronique de Bienne, du canton du Jura et du Jura bernois, www.bijube.ch, consulté le 24 janvier 2014
  8. Chronique de Bienne, du canton du Jura et du Jura bernois, www.bijube.ch, consulté le 24 janvier 2014
  9. Chronique de Bienne, du canton du Jura et du Jura bernois, www.bijube.ch, consulté le 24 janvier 2014
  10. Chronique de Bienne, du canton du Jura et du Jura bernois, www.bijube.ch, consulté le 24 janvier 2014
  11. Élection du Conseil national 1995 - Berne, http://www.admin.ch, consulté le 24 janvier 2014
  12. Chronique de Bienne, du canton du Jura et du Jura bernois, www.bijube.ch, consulté le 24 janvier 2014
  13. Fred Gebel a été élu à la mairie, Le Journal du Jura, consulté le 24 janvier 2014
  14. Bertrand Wiesmann entre à la mairie, Le Journal du Jura, consulté le 24 janvier 2014
  15. Damien Breitschmid à la mairie, Le Journal du Jura, consulté le 24 janvier 2014
  16. Une femme à la mairie d’Orvin, Radio Jura bernois, consulté le 24 janvier 2014
  17. Élections cantonales 2014 - Candidats et candidates du cercle électoral : Jura bernois, Canton de Berne, consulté le 24 avril 2014
  18. Marc-André Léchot ravit la mairie, Radio Jura bernois, consulté le 24 janvier 2014
  19. Orvin tient son nouveau maire, Radio Jura bernois, consulté le 27 janvier 2021
  20. Élection au Conseil du Jura bernois 2014 - Résultats du cercle électoral : Courtelary - Liste 4 : UDC
  21. a et b Paul Fehlmann, Ethniques, surnoms et sobriquets des villes et villages en Suisse romande, Haute-Savoie et alentour, dans la vallée d'Aoste et au Tessin, Genève, Jullien, , 274 p. (ISBN 2-88412-000-9), p. 95
  22. « Évolution de la population des communes 1850-2000 »  , sur Office fédéral de la statistique, (consulté le ).
  23. a b c et d « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, la nationalité (catégorie), le lieu de naissance, le sexe et la classe d'âge »  , sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).