Organization of Afro-American Unity

Mouvement afro-américain créé en 1964 par Malcolm X, John Henrik Clarke, etc.

L'Organization of Afro-American Unity ou OAAU (organisation pour l'unité afro-américaine) est un mouvement afro-américain créé en 1964 par Malcolm X John Henrik Clarke et d'autres leaders issus de la mouvance du nationalisme noir aux États-Unis et du panafricanisme, son but était d'enter les Afro-Américains sur leur héritage africain et de militer pour l'émancipation politique et économique des Afro-Américains.

Organization of Afro-American Unity
Situation
Région Etats-Unis
Création
Domaine Émancipation des Afro-Américains
Organisation
Personnes clés Malcolm X, John Henrik Clarke, Ella Little-Collins

HistoireModifier

Le , Malcolm X quitte le mouvement Nation of Islam converti à l'Islam sunnite, le 13 avril 1964[1], Malcolm X part de l'aéroport international John-F.-Kennedy de New York pour faire le pèlerinage à La Mecque (le hajj)[2],[3], puis il visite l'Afrique durant les mois d'avril et de , lors de ce voyage en Afrique, Malcolm X s'intéresse à la récente Organisation de l'unité africaine, fondée en 1963 qui avait pour but de fédérer l'ensemble des états africains. De retour, aux États-Unis, c'est sur ce concept de fédération qu'il est convaincu de la nécessité de créer une organisation rassemblant les Afro-Américains sans distinction de leurs diverses appartenances religieuses ou politiques[4].

Le , Malcolm X annonce la création de l'OAAU lors d'une conférence publique donnée au Audubon Ballroom de New York, la charte de l'OAAU est rédigée par John Henrik Clarke, Albert Cleage (en), Jesse Gray et Gloria Richardson (en)[5].

Le mouvement sera éphémère, il s'étiole après l'assassinat de Malcolm X le , malgré la reprise du mouvement par la demi-sœur de Malcolm, Ella Little-Collins (en)[6],[7],[8],[9].

Cela dit, l'OAAU est devenu l'inspiration divers groupes se réclamant du Black Power[10],[9],[11].

ProgrammeModifier

Le but de l'OAAU est de lutter pour les droits civiques, l'émancipation économique des Afro-Américains et de faire la promotion de la coopération entre Africains et les personnes d'ascendance africaine habitant sur l'ensemble du continent des Amériques.

L'OAAU décline sa mission autour de cinq thèmes énoncés dans le Basic Unity Program[12],[13],[9],[14] :

  • Restauration: "Afin de nous libérer de l'oppression de nos esclavagistes alors, il est absolument nécessaire que les Afro-Américains rétablissent la communication avec l'Afrique."
  • Réorientation: "Nous pouvons en apprendre beaucoup sur l'Afrique en lisant des livres instructifs."
  • Éducation: "L'Organisation de l'unité afro-américaine élaborera des méthodes et des procédures pédagogiques originales qui libéreront l'esprit de nos enfants. Nous encouragerons ... des Afro-Américains qualifiés à rédiger et à publier les manuels nécessaires pour libérer notre esprit ... les éduquer [nos enfants] à la maison. "
  • Sécurité économique: "Après la proclamation d'émancipation ... on s'est rendu compte que l'Afro-Américain constituait le plus grand groupe ethnique homogène ayant une origine et une expérience de groupe communes aux États-Unis et, s'il était autorisé à exercer sa liberté économique ou politique. Nous devons créer une banque de techniciens. Nous devons le faire pour que les nations africaines nouvellement indépendantes puissent se tourner vers nous qui sommes leurs frères pour les techniciens dont ils auront besoin maintenant et à l'avenir. "
  • La légitime défense envers les actes racistes : « La Constitution des États-Unis d'Amérique affirme clairement le droit de tout citoyen américain à porter des armes. Et en tant qu'Américains, nous n'abandonnerons pas un seul droit garanti par la Constitution. L'histoire de la violence impunie contre notre peuple indique clairement que nous devons être prêts à nous défendre ou nous continuerons d'être un peuple sans défense à la merci d'une foule raciste impitoyable et violente. »

BibliographieModifier

  • (en) John Henrik Clarke & Sylvester Leaks, « Malcolm X : His Grandeur and Significance », Présence Africaine, Nouvelle série, No. 62,‎ , p. 77-83 (lire en ligne)
  • (en) William W. Sales Jr., From Civil Rights to Black Liberation : Malcolm X and the Organization of Afro-America Unity, South End Press, 1994, rééd. 1999, 247 p. (ISBN 978-0-89608-480-3, lire en ligne)
  • (en-US) Scot Brown, « The US Organization, Black Power Vanguard Politics, and the United Front Ideal: Los Angeles and Beyond », The Black Scholar, Vol. 31, No. 3/4,‎ , p. 21-30 (lire en ligne)
  • (en-US) Garrett Felber, « “Harlem is the Black World”: The Organization of Afro-American Unity at the Grassroots », The Journal of African American History, Vol. 100, No. 2,‎ , p. 199-225 (lire en ligne)
  • (en-US) Alex Lubin, « Between the Secular and the Sectarian: Malcolm X's Afro-Arab Political Imaginary », Journal of Africana Religions, Vol. 3, No. 1,‎ , p. 83-95 (lire en ligne)

Notes et référencesModifier

  1. (en-US) Pierre Tristam Pierre Tristam is an award-winning writer who covers Middle East et Foreign Affairs, « How Malcolm X Became a Real Muslim », sur ThoughtCo (consulté le )
  2. (en) « Hajj as a shift against racism: Malcolm X's letter from Hajj | SoundVision.com », sur www.soundvision.com (consulté le )
  3. (en) « One Pilgrim’s Progress: When Malcolm X became El-Hajj Malik El-Shabazz », sur America Magazine, (consulté le )
  4. (en-US) « Malcolm X Organization of Afro‐American Unity », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  5. (en-US) « Organization of Afro-American Unity: MX and the OAAU Aims & Objectives », https://www.slideshare.net/,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (en-US) « Women’s Leadership in the Organization of Afro-American Unity – AAIHS » (consulté le )
  7. (en) « Obituary: Ella Collins », sur The Independent, (consulté le )
  8. (en-US) The Associated Press, « Ella Collins, 82, Relative Who Aided Malcolm X », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  9. a b et c (en-US) Lucy Burnett, « Organization of Afro-American Unity (OAAU) 1965 • », sur Black Past, (consulté le )
  10. (en) « Ella Lee Little-Collins », sur law.jrank.org (consulté le )
  11. (en-US) « Malcolm X Led Organization of Afro-American Unity », sur theblackdetour.com (consulté le )
  12. (en-US) BlackFacts.com, « Organization of Afro-American Unity », sur Blackfacts.com (consulté le )
  13. (en) newafrikan77, « Program of The Organization of Afro-American Unity », sur newafrikan77, (consulté le )
  14. (en-US) « Excerpts from OAAU Founding Rally », sur www.panafricanperspective.com (consulté le )

Liens externesModifier