Ouvrir le menu principal

Organisations et personnes considérées par l'ONU comme proches d'Al-Qaïda ou des talibans

Le comité créé par la résolution 1267 du Conseil de sécurité des Nations unies en 1999 et visant à lutter contre le terrorisme[1] a produit en 2001 une liste d'organisations et de personnes considérées comme proches d'Al-Qaïda ou des talibans, liste régulièrement mise à jour[2],[3],[4].

En septembre 2006, Interpol a diffusé cette liste en collaboration avec l'ONU. Ces personnes sont susceptibles de sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies. Elles sont recherchées mondialement dans le cadre de la Notice Spéciale Rouge d'Interpol, c'est-à-dire qu'elles représentent un grand danger et doivent être retrouvées rapidement[réf. nécessaire].

Liste des organisationsModifier

Liste des individusModifier

Notes et référencesModifier

  1. the United Nations, United Nations Security Council Resolution 1267 (lire en ligne)
  2. a b et c « Comité du Conseil de sécurité faisant suite aux résolutions 1267 (1999), 1989 (2011) et 2253 (2015) concernant l’EIIL (Daesh), Al-Qaida et les personnes, groupes, entreprises et entités qui leur sont associés », Organes subsidiaires du Conseil de sécurité des Nations Unies,‎ (lire en ligne)
  3. « The Al-Qaida Sanctions Committee », (consulté le 30 mai 2017)
  4. « The Al-Qaida Sanctions Committee », (consulté le 30 mai 2017)
  5. « ANSAR EDDINE | Organes subsidiaires du Conseil de sécurité des Nations Unies », sur www.un.org (consulté le 30 mai 2017)
  6. « Boko Haram sur la liste noire des organisations terroristes des Nations unies », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 30 mai 2017)
  7. « Le Comité de sanctions contre Al-Qaida ajoute les noms de quatorze individus et deux entités à sa Liste de sanctions | Couverture des réunions & communiqués de presse », sur www.un.org (consulté le 30 mai 2017)

Liens externesModifier