Ouvrir le menu principal

Organisation internationale de la vigne et du vin

Organisation internationale de la vigne et du vin
Image illustrative de l’article Organisation internationale de la vigne et du vin
Situation
Création 1924
Type Organisation intergouvernementale
Siège 18 Rue d’Aguesseau
Paris, France
Organisation
Membres 46 Etats
Directeur général Drapeau de l'Espagne Pau Roca-Blasco
Président Drapeau du Brésil Régina Vanderlinde

Site web www.oiv.int
38e congrès mondial de la vigne et du vin, à Mayence, 2015.

L'organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) est une organisation intergouvernementale initiée en 1924. Elle œuvre dans les domaines scientifiques et techniques de l’ensemble de la filière viti-vinicole. L'organisation est composée de 46 États qui représentent 85 % de la production mondiale de vin et près de 80 % de la consommation mondiale. Dix organisations internationales non gouvernementales participent également comme observatrices, ainsi que de l'Union Européenne.

HistoriqueModifier

À l'origine, l’Office International du Vin est créé le 29 novembre 1924. Il est remplacé par l’Office International de la Vigne et du Vin en 1958.

L'Organisation Internationale de la Vigne et du Vin sous sa forme actuelle est créée le 3 avril 2001. En France, en octobre 2003, est présenté un projet de loi[1] visant à valider cette création, qui est adopté le 23 décembre de la même année[2].

L'OIV est un organisme intergouvernemental à caractère scientifique et technique, de compétence reconnue dans le domaine de la vigne, du vin, des boissons à base de vin, des raisins de table, des raisins secs et des autres produits issus de la vigne, qui prend ses décisions sur la base du consensus.

StructureModifier

La structure de l'organisation se repartie entre[3]:

  • l'assemblée générale
  • le directeur général
  • le comité exécutif
  • le comité scientifique et technique
  • les commissions, sous-commissions et groupes d'experts ;
  • le bureau
  • le président
  • les vice-présidents
  • le secrétariat

PrésidentsModifier

L'OIV est présidée depuis le juillet 2018 par Régina Vanderlinde (Brésil).

Liste des présidents[4] :

Nom Pays Entrée en fonction Sortie de fonction
Régina Vanderlinde Brésil Juillet 2018 2021
Monika Christmann Allemagne 10 juillet 2015 Juillet 2018
Claudia Ines Quini Argentine 23 juin 2012 10 juillet 2015
Yves Bénard France 3 juillet 2009 Juillet 2012
Peter Hayes Australie 3 juillet 2009
Reiner Wittkowski Allemagne 18 juin 2003
Pierre Le Roy de Boiseaumarié France 1962

Au 1er janvier 2019, le directeur général est Pau Roca-Blasco (Espagne) qui succède à Jean-Marie Aurand (France) parvenu au terme de son quinquennat[5].

CommissionsModifier

Il existe au sein de l'organisation trois commissions :

  • viticulture
  • œnologie
  • économie viticole

Il y a également deux sous-commissions :

  • nutrition et santé
  • méthodes d'analyse et d'appréciation des vins

ParticipantsModifier

États membresModifier

ObservateursModifier

L'OIV dispose de plusieurs observateurs[6]:

Union EuropéenneModifier

Jusqu'en 2016, l'Union Européenne participe ou assiste occasionnellement à des travaux ou réunions de l'OIV.

Elle acquiert un statut particulier le 25 novembre 2016, proche de celui d'un état membre. Elle peut désormais participer aux travaux des commissions, sous-commissions et groupes d'experts, et participer aux réunions de l'assemblée générale et du comité exécutif[6]. Cela lui permettra également de recevoir les documents d'information comme les états membres pour se positionner, d'être informée du développement des nouvelles résolutions de l'OIV, de pouvoir coordonner sa position par rapport à celles-ci, ainsi qu'assister et intervenir en son nom, sur une base formelle.

MissionModifier

Les objectifs de l'OIV sont[6]:

  • de communiquer à ses membres les mesures prises au sujet des préoccupations des producteurs, des consommateurs et des autres acteurs de la filière viti-vinicole
  • d'assister les pays et organisation intergouvernementales dans leurs activités normatives
  • d'harmoniser les pratiques et les normes œnologiques internationalement, et d'en créer de nouvelles, notamment concernant :
    • les conditions de production viticole
    • les pratiques œnologiques
    • la définition, la description, l'étiquetage et la mise en marché des produits
    • les méthodes d'analyse et d'appréciation des produits issus de la vigne

FinancementModifier

L'OIV est financée principalement par les cotisations annuelles des états membres et des observateurs. Le budget est d'environ 2,5 millions d'euros[6].

Voir aussiModifier