Ouvrir le menu principal

L'Ordre de Boyacá est une décoration de la République de Colombie créée par Le « Libertador » Simón Bolívar en reconnaissance aux combattants qui ont participé à la campagne libératrice de 1819. La première réception de l’ordre fut sur la Plaza Mayor de Bogota le , jour de la célébration du triomphe de Boyacá. L’Ordre de Boyaca est le principal Ordre National de Colombie que le gouvernement colombien accorde aux militaires et aux civils qui se sont illustrés par leur service à la patrie, ainsi qu'aux personnalités étrangères amies de la Colombie. Chaque année, le 7 août, les membres de l’Ordre de Boyacá se réunissent pour rendre un hommage aux pères de la patrie et aux membres décédés qui ont reçu l’ordre.

Sommaire

CatégoriesModifier

 
Grand-croix du président brésilien Juscelino Kubitschek, mémorial JK, Brasilia, Brésil.

L’Ordre de Boyacá (1819) est le premier ordre de la République de Colombie. L'Ordre est divisé en sept classes réparties en différentes catégories :

  • Pour les chefs d’états, ministres, diplomates et généraux des divisions et de brigades : la Cruz de Boyacá Extraordinaria en or;
  • Pour les chefs d’états : la Gran Cruz Extraordinaria avec une broche d’émeraude;
  • Pour les officiers supérieurs : la Cruz de Boyacá de Première Classe;
  • Pour les officiers : la Cruz de Boyaca de Deuxième Classe;
  • Pour les officiers subalternes : la Cruz de Boyacá de Troisième Classe.

À partir de 1950, on distingue l’Ordre Militaire et l’Ordre Civil, la première se démarquant de la seconde par le ruban. Les autres distinctions sont la Gran Cruz, la Cruz de Plata, la Cruz de Comendador, la Cruz de Oficial, la Cruz de Caballero et enfin la Placa de Gran Oficial.

Personnes décoréesModifier

Autres distinctionsModifier

La République de Colombie possède également deux autres ordres nationaux à savoir l'Ordre de Saint-Charles (1954) et l'Ordre du Mérite (1981). De nombreux ordres ministériels existent.


RéférencesModifier

Liens externesModifier