Orchomène (Arcadie)

Orchomène d'Arcadie (en grec ancien Ὀρχομενός) est une ancienne cité grecque d'Arcadie, située sur une hauteur, près du village moderne de Kalpaki, dans le Péloponnèse.

Orchomène
Orchomenos15.jpg
Nom local
(el) ΟρχομενόςVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Périphérie
Dème
Localisation géographique
Arcadie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
750 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
15 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Site archéologique, cité antique (d), polisVoir et modifier les données sur Wikidata
Patrimonialité
Site archéologique de Grèce (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Site web

Théâtre d'Orchomène (Arcadie)

HistoireModifier

La ville est située près du lac de Phénée, à l'est du fleuve Ladon, à une altitude de 750 m. Ses voisines étaient Mantinée, à 15 km au sud-est, et Tégée, encore un peu plus au sud.

Orchomène d'Arcadie est déjà citée par Homère[1] qui la qualifie de « riche en troupeaux ». Au VIe siècle av. J.-C., elle appartenait à la ligue du Péloponnèse. Elle est mentionnée, entre autres par Thucydide[2], Strabon, Pausanias et Pline l'Ancien (et non Pline le Jeune[3]). Les fouilles d'Orchomène d'Arcadie ont révélé un mur d'enceinte, une agora, un temple d'Artémis et un théâtre du IVe siècle av. J.-C.. On peut voir aussi, à proximité, un mur mycénien. Pisistrate d'Orchomène, roi de la cité à l'époque de la Guerre du Péloponnèse, opposé au parti oligarchique est assassiné lors d'une assemblée et découpé en morceaux pour être plus facile à cacher : quelques conspirateurs emportèrent des parties du corps sous leur vêtement. Le fils du roi, Tlésimaque, l'un des conspirateurs, calma la populace en leur racontant une histoire selon laquelle son père lui était apparu, avant de quitter la vie. Vers -244, entre autres cités arcadiennes, Orchomène (avec Phigalie, Tégée) se rapproche des Étoliens, ainsi que Messène, tandis que Mégalopolis quitte la ligue achéenne.

Notes et référencesModifier