Orchestre symphonique de Bilkent

orchestre symphonique turc

Orchestre symphonique de Bilkent
Bilkent Senfoni Orkestrası
Image illustrative de l’article Orchestre symphonique de Bilkent
Le Orchestre symphonique de Bilkent avec Klaus Weise

Pays de résidence Drapeau de la Turquie Turquie
Ville de résidence Ankara
Années d'activité Depuis 1993
Type de formation Orchestre symphonique
Direction Işın Metin (directeur artistique),
Klaus Weise(directeur musical)
Effectif théorique 120
Site web BSO

L'Orchestre symphonique de Bilkent (en turc : Bilkent Senfoni Orkestrası, souvent abrégé en BSO), aussi connu internationalement sous le nom de Bilkent Symphony Orchestra, est l'un des principaux orchestres symphoniques turcs.

HistoriqueModifier

Fondé en 1993[1], dans le cadre du projet artistique de l’Université Bilkent, l’Orchestre symphonique de Bilkent est le premier ensemble académique privé et international composé de 120 musiciens turcs et étrangers[2]. Autour d'un noyau de musiciens turcs de haut-niveau, il réunit des instrumentistes en provenance de pays de l'ex-URSS et d'Europe centrale qui sont aussi professeurs à la faculté de musique[1].

Composé à l'origine d'une quarantaine de musiciens, l'orchestre prend rapidement la forme d'un orchestre symphonique, l'effectif étant de 120 instrumentistes aujourd'hui[1].

Depuis 1994, il est basé au Bilkent, à Ankara.

La saison musicale se déroule dans la capitale turque, à l'auditorium de l'Université Bilkent et dans un amphithéâtre de plein air d'une capacité de 6 000 personnes, inauguré en 1999. L'orchestre se déplace également dans toute la Turquie[1].

Directeurs musicaux et chefs permanentsModifier

Comme directeurs musicaux, se sont succédé à la tête de l'orchestre Ersin Onay (1993-2000), Erol Erdine (2000-2001), Isin Metin (2002-2014)[1].

Ont été chefs permanents de la formation : Gürer Aykal, Karl Anton Rickenbauer, Vitali Kataiev, Emil Tabakov (2002-2008) et Klaus Weise (2008-2011)[1].

CréationsModifier

Parmi les créations notables de l'orchestre figurent des œuvres de Ali Cemal Darmar (Concerto pour piano, 2014) et Kamran Ince (Symphonie no 5, 2005)[1].

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d e f et g Pâris 2015, p. 1162.
  2. (en)(tr) « BSO » (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier