Orazio Grassi
Grassi - Libra astronomica ac philosophica, 1619 - 212632 F.jpeg
Libra astronomica ac philosophica
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Orazio Grassi (né en 1583 à Savone, en Ligurie – mort à Rome en 1654) était un Jésuite italien du XVIIe siècle, qui fut un mathématicien, un astronome et un architecte.

BiographieEdit

Appartenant à la Compagnie de Jésus, Orazio Grassi prit part à une vive controverse avec Galileo Galilei sur la nature des comètes[1]. En 1619, son traité Libra astronomica et philosophica fut publié sous le pseudonyme de Lotario Sarsi Sigenzano (anagramme de son propre nom). Galilée lui répondit ironiquement dans son ouvrage L'Essayeur (Il Saggiatore) en 1623. Dans son ouvrage Galilée hérétique, l'historien italien Pietro Redondi (en) suggère la participation active d'Orazio Grassi dans la condamnation de Galilée pour hérésie : Orazio serait l'auteur d'une lettre anonyme dénonçant certaines idées de Galilée contraires à la foi chrétienne, énoncées dans L'Essayeur : celui-ci remettait notamment en cause le postulat tridentin de l'Eucharistie.

En tant qu'architecte, Orazio Grassi participa notamment à la construction de l’église Saint-Ignace-de-Loyola de Rome, élevée à l'emplacement du temple d'Isis entre 1626 et 1685, et qui était l'église du Collège romain, voulu par saint Ignace et fondé en 1551 pour être une « école gratuite de grammaire, d'humanités et de doctrine chrétienne ».

Notes et référencesEdit

  1. (en) « Galileo Timeline », Galileo.rice.edu (consulté le 17 mai 2008).

Liens externesEdit