Ouvrir le menu principal

DescriptionModifier

Comme la plupart des ophiures, l'ophiure noire est formée d'un disque central mou et aplati autour duquel rayonnent 5 bras allongés en pointe, permettant une reptation rapide. Cette ophiure noire de l'indo-pacifique est une espèce robuste, avec un disque central rigide mesurant 3 cm de diamètre maximum, arrondi et rebondi comme un coussinet et finement granuleux ; il est d'ordinaire d'un noir profond mais peut être décoré de motifs clairs sur la face orale. Les 5 bras charnus et recouverts d'épaisses plaques très visibles, sont relativement longs (jusqu'à 12 cm), et s'affinent vers la pointe ; ils sont généralement noirs mais parfois eux aussi décorés de brun. Le long des bras, de chaque côté, se trouve une rangée d'écailles qui ont pris la forme de piquants (mesurant moins d'un centimètre de long), et disposés en peigne[1],[2].

Elle est souvent confondue avec la très proche Ophiocoma cynthiae, plus abondante, mais s'en distingue par ses podia rouge vif[3].

 
Ophiure noire tenue en main à La Réunion.

Habitat et répartitionModifier

On trouve cette ophiure dans l'océan Indien, où elle peut être très commune (elle est habituellement l'espèce la plus rencontrée par les baigneurs et plongeurs en eaux peu profondes). On la rencontre des côtes est-africaines au Japon et à l'Australie, et même jusqu'à Hawaii[1].

Son habitat de prédilection est dans les eaux peu profondes des lagons coralliens, là où le fond est riche en morceaux de corail ou de roches sous lesquels elle peut se cacher pendant la journée, à l'abri des prédateurs[1].

Écologie et comportementModifier

AlimentationModifier

L'ophiure est omnivore opportuniste à tendance charognarde, pouvant manger des particules en suspension, des débris organiques, des feutrages bactériens, mais aussi des charognes ou même exercer une chasse à de petits animaux vivants.

ReproductionModifier

La reproduction est gonochorique, et mâles et femelles relâchent leurs gamètes en même temps grâce à un signal phéromonal, en pleine eau, où œufs puis larves (appelées ophiopluteus) vont évoluer parmi le plancton pendant quelques semaines avant de rejoindre le sol.

Voir aussiModifier

Références taxinomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. a b et c World Register of Marine Species, consulté le 31 janvier 2014
  2. Alain Guille, Pierre Laboute et Jean-Louis Menou, Guide des étoiles de mer, oursins et autres échinodermes du lagon de Nouvelle-Calédonie, ORSTOM, , 244 p. (lire en ligne).
  3. Boissin E, Hoareau TB, Paulay G, Bruggemann JH. "Shallow-water reef ophiuroids (Echinodermata: Ophiuroidea) of Réunion (Mascarene Islands), with biogeographic considerations", Zootaxa, 2016;4098(2):273–97.