Ouvrir le menu principal

Open Water : En eaux profondes

film américain réalisé par Chris Kentis et sorti en 2004
Open Water
En eaux profondes
Titre québécois Océan noir
Titre original Open Water
Réalisation Chris Kentis
Scénario Chris Kentis
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Durée 80 minutes
Sortie 2003

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Open Water : En eaux profondes ou Océan noir au Québec est un thriller américain réalisé par Chris Kentis, sorti le .

Sommaire

SynopsisModifier

Susan Watkins et Daniel Kintner, écrasés par le travail, s'apprêtent à prendre un repos bien mérité dans un hôtel au bord d'une plage des Bahamas. Leur séjour démarre, prometteur, bien que la tension soit encore présente. Adeptes de la plongée sous-marine, ils s'inscrivent pour une sortie à la barrière de corail. Tôt le matin du second jour, ils embarquent en compagnie d'autres vacanciers. Chacun part de son côté en binôme et se livre aux joies de l'observation du monde aquatique pendant les 35 minutes accordées. Tous enthousiastes, les plongeurs remontent à bord les uns après les autres, comptés par un des moniteurs. Une erreur de comptage des 20 participants fait conclure que tout le monde est remonté à bord et le bateau lève l'ancre. Lorsque Susan et Daniel émergent avec à peine 5 minutes de retard, ils voient le bateau s'éloigner. Au bout de 2 heures d'attente, le couple finit par réaliser qu'ils ont été oubliés et vont devoir passer un long moment seuls dans les eaux profondes de l'océan, sans vivres, parmi les méduses et les requins…

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • Le film est inspiré de la disparition, le , de Tom et Eileen Lonergan, abandonnés sur place par leur bateau alors qu'ils plongeaient au large des côtes de la Grande barrière de corail, en Australie.
  • La production, d'un budget de 130 000 $, fut financée par le cinéaste et sa femme Laura Lau, tous deux grands amateurs de plongée. Après sa projection au Festival du film de Sundance, la société Lionsgate leur racheta les droits à hauteur de 2,5 millions de dollars.
  • Blanchard Ryan et Daniel Travis ont passé plus de 120 heures dans l'eau durant la production.
  • Le film fut tourné durant les week-ends et les vacances, avec une équipe de deux à trois personnes.
  • Le film a fait l'objet d'une suite en 2006, Dérive mortelle (Open Water 2: Adrift), un film prétendant lui aussi, être basé sur des évènements réels.

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier