Opération Portcullis

Opération Portcullis
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'un convoi à destination de Malte.
Informations générales
Date 1er -
Lieu Mer Méditerranée, non loin de Malte
(35° 53′ 42″ N, 14° 31′ 14″ E)
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-UniDrapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand

Seconde Guerre mondiale

Batailles

Batailles et opérations des campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Front d'Europe de l'Ouest


Front d'Europe de l'Est


Bataille de l'Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain

L'opération Portcullis (1er-) est une opération de convoyage allié sur l'île méditerranéenne de Malte pendant la Seconde Guerre mondiale.

DéroulementModifier

Le convoi dénommé MW 14, 55 000 ST de fournitures, relia Malte depuis Port-Saïd ; cette mission suivit le succès de l'opération Stoneage (16-) qui avait levé le siège de Malte. Quatre navires marchands ont été escortés à Malte par sept destroyers de la 12e flottille de destroyers, soutenus par trois croiseurs de la 15e escadre de croiseurs et trois destroyers venant d'Alexandrie.

Le convoi a été accueilli par la Force K de Malte avec deux croiseurs et quatre destroyers. Le MW 14 n'a pas été attaqué par les forces de l'Axe en route ou pendant le déchargement (une première depuis 1941[1]), qui s'est achevé le . Le manque d'opposition a conduit à la navigation par paires de navires vers Malte, tout en maintenant des convois ordinaires du désert occidental jusqu'à Benghazi, où ils devaient rejoindre des escortes de Malte et être escortés par la Force K, en cas de sortie des navires italiens de Tarente.

Neuf autres navires sont arrivés en convois, MW 15 à MW 18, livrant 18 200 ST de carburant et un autre 58 500 ST de fournitures générales et militaires jusqu'à la fin décembre. Treize navires sont retournés à Alexandrie en tant que convois ME 11 et ME 12. L'augmentation des rations aux civils a contribué à réduire le déclin général de la santé de la population qui avait conduit à une épidémie de poliomyélite[2].

Notes et référencesModifier

  1. Roskill 1962, p. 346.
  2. Woodman 2003, p. 461–464.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Matthew Cooper, The German Army 1933–1945 : Its Political and Military Failure, Briarcliff Manor, NY, Stein and Day, , 598 p. [[[Modèle:Harvid|détail de l’édition]]] (ISBN 978-0-8128-2468-1)
  • F. H. Hinsley (abridged), British Intelligence in the Second World War. Its influence on Strategy and Operations, Londres, HMSO, coll. « History of the Second World War », , 2nd rev. éd. (1re éd. 1993), 628 p. [[[Modèle:Harvid|détail de l’édition]]] (ISBN 978-0-11-630961-7)
  • Major-General I. S. O. Playfair, Brigadier C. J. C. and Molony, Captain F. C. with Flynn RN et Group Captain T. P. Gleave, The Mediterranean and Middle East : The Destruction of the Axis Forces in Africa, vol. IV, Uckfield, Naval & Military Press, coll. « History of the Second World War United Kingdom Military Series », (1re éd. HMSO 1966) [[[Modèle:Harvid|détail de l’édition]]] (ISBN 978-1-84574-068-9)
  • S. W. Roskill, The Period of Balance, vol. II, Londres, HMSO, coll. « History of the Second World War: The War at Sea 1939–1945 », , 3rd impression éd. (1re éd. 1956) [[[Modèle:Harvid|détail de l’édition]]] (OCLC 174453986, lire en ligne)
  • Richard Woodman, Malta Convoys 1940–1943, Londres, , 560 p. [[[Modèle:Harvid|détail de l’édition]]] (ISBN 978-0-7195-6408-6)
  • M. Vego, « Major Convoy Operation To Malta, 10–15 August 1942 (Operation Pedestal) », Naval War College Review, vol. 63, no 1,‎ (ISSN 0028-1484, lire en ligne[archive du ], consulté le 5 juin 2018)
  • Hague, « The Supply of Malta 1940–1942, Part 1 of 3 », naval-history.com, (consulté le 7 juin 2018)

Liens externesModifier