Ouvrir le menu principal

Opération Chrome Dome

Vols dans le cadre de l'opération Chrome Dome en 1966.

L’opération Chrome Dome est l'un des nombreux programmes militaires de l'United States Air Force pendant la guerre froide, initié par le président des États-Unis Lyndon B. Johnson et conçu par le général Thomas S. Power.

Il impliquait des Boeing B-52 Stratofortress du Strategic Air Command en vol, armés d'armes thermonucléaires, assignés à des objectifs en Union des républiques socialistes soviétiques en cas de déclenchement de la Troisième Guerre mondiale.

HistoriqueModifier

En 1960, le Strategic Air Command (SAC) de l'USAF commence l'opération Chrome Dome, un programme d'alerte en vol de la guerre froide conçu par le général Thomas S. Power qui fait voler des B-52 Stratofortress équipés d'armes nucléaires près des frontières de l'Union soviétique. Les vols sont programmés de façon que douze bombardiers soient en l'air à tout moment[1],[2], avec des missions de 20 à 23 heures au-dessus du cercle Arctique et de la mer Méditerranée. Ces bombardiers donnent au SAC des capacités offensives dans le cas d'une première frappe soviétique[3], et fournit une force de dissuasion nucléaire significative de la guerre froide[2].

Démarrée initialement en 1958 sous le nom de code Head Start puis Round Robin, l'opération Chrome Dome a commencé en 1962. Elle connut un accident en janvier 1966 au large des côtes méditerranéennes espagnoles, avec la destruction d'un bombardier et d'un avion ravitailleur entraînant la mort de neuf membres d'équipage et la destruction de deux des quatre bombes H transportées.

Elle a pris fin le 22 janvier 1968, à la suite d'un second accident[4] au-dessus de Thulé au nord-ouest du Groenland, avec la destruction d'un bombardier suite à un incendie, tuant un des sept membres d'équipage et la destruction des bombes H transportées.

Lors de ces deux accidents, il n'y a pas eu d'explosion nucléaire mais de la dispersion de matières radioactives.

Notes et référencesModifier

  1. Time 1961—Deadly Daily Dozen.
  2. a et b Croddy et Wirtz 2005, p. 3.
  3. Clarke 2006, p. 70–73.
  4. (en) Hans M. Kristensen, « The Airborne Alert Program Over Greenland », www.nukestrat.com (consulté le 7 décembre 2010).

BibliographieModifier