On a marché sur la Lune

dix-septième album de bande dessinée des Aventures de Tintin

On a marché sur la Lune
17e album de la série Les Aventures de Tintin
Image illustrative de l’article On a marché sur la Lune

Auteur Hergé
Genre(s) Franco-Belge
Aventure

Personnages principaux Tintin
Milou
Capitaine Haddock
Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Lieu de l’action Lune
Drapeau de la Syldavie Syldavie

Éditeur Casterman
Première publication 1954
Nb. de pages 62

Prépublication Tintin
Albums de la série

On a marché sur la Lune est le dix-septième album de bande dessinée des Aventures de Tintin. Sa prépublication dans les pages du journal Tintin se confond avec celle de l’album précédent, Objectif Lune, mais l'aventure est présentée uniquement sous le titre On a marché sur la Lune. 24 planches sont prépubliées du au puis 93 autres du au . L’album paraît en 1954.

RésuméModifier

 
L'astronaute Buzz Aldrin sur la Lune.

Le récit se poursuit au point où l’avait laissé Objectif Lune. Après quelques minutes de peur au lancement, les passagers de la fusée reprennent connaissance et tout semble bien se passer : la fusée se dirige vers la Lune. Cependant, il y a une surprise de taille : les Dupondt, qui ont pris place à bord pour des raisons de sécurité, se sont trompés d’heure. Cette situation force Tournesol à réduire la durée du voyage afin de ne pas manquer d’oxygène…

Le voyage se déroule sans incident ou presque et la fusée se pose sans encombre sur la Lune. Les appareils sont installés et Tournesol s’adonne à ses recherches. Durant l’une des expéditions, Tintin reste à bord. À ce moment, Jorgen (alias le colonel Boris) embarqué clandestinement, sort de sa cachette et se prépare à décoller avec la fusée. Tintin réussit à l’arrêter à la dernière minute. Frank Wolff, l'assistant de Tournesol qui était son complice est également démasqué et avoue qu'il est le traître qui avait transmis les indications de radioguidage de la fusée d'essai et avait permis à Jorgen de s'embarquer clandestinement dans la fusée. Avec, à nouveau, un passager supplémentaire, la fusée décolle vers la Terre, les réserves d'oxygène étant loin d’être suffisantes. Jorgen est tué dans une altercation et Wolff, pris de remords pour sa complicité avec Jorgen, se sacrifie dans l’espoir de sauver le reste de l’équipage en sortant de la fusée pour se perdre dans l'espace. Finalement, la fusée arrive à bon port, alors que les premiers hommes sur la lune n'ont presque plus de dioxygène et sont retrouvés inanimés par une équipe de secours, qui parvient à les ranimer.

Fiche techniqueModifier

Comme souvent dans les albums d’Hergé, de nombreux changements ont été opérés sur les planches entre la parution de l’histoire dans le journal de Tintin (étalée entre 1950 et 1953) et leurs parutions en albums en 1953 et 1954. Ces modifications, qui ont été réalisées avec l’aide du tout nouveau Studio Hergé, ont consisté en l’ajout de nouvelles planches inédites, l’agrandissement des cases (donnant un souffle nouveau à l’album), la modification des couleurs (par exemple celles du char lunaire qui était orange et devient bleu) et la suppression de certaines planches[1], en particulier l'épisode où le Capitaine jette par inadvertance Milou au vide-ordure avec les cheveux des Dupondt et celui où Tintin et le Capitaine vont — armés — au secours des Dupondt perdus sur la Lune.

Aspects scientifiquesModifier

Incohérences, erreurs et particularitésModifier

 
V2, source d'inspiration de la X-FLR 6 et de la fusée lunaire.
  • Les carreaux rouges et blancs de la fusée changent régulièrement de place à travers les cases (comme dans l’album précédent).
  • Lorsque Tintin, Wolff, Haddock et Milou sont dans le char lunaire, on peut voir une pioche attachée sur le côté du véhicule. La pioche disparaît par la suite, puis réapparaît.
  • Dans les vieilles éditions, Tintin parle du complot contre le roi de Syldavie Muskar IV. Or le complot a eu lieu contre Muskar XII, l’erreur sera corrigée par la suite.
  • À la suite de pressions des milieux catholiques et de l’éditeur, Hergé se voit contraint de modifier la lettre d’adieu de Wolff en une version plus édulcorée de son suicide, dans laquelle celui-ci émet le souhait qu'un miracle puisse le sauver[2]. Par la suite, l'auteur regrettera d'avoir cédé et rajouté ce détail irréaliste, le scientifique n'ayant aucune chance de s'en sortir vivant[3].
  • Wolff est, avec Mitsuhirato dans Le Lotus bleu, l'un des deux personnages de la série qui meurent en se suicidant.
  • Le capitaine Haddock est attiré par l'astéroïde Adonis. En réalité, Adonis évolue à 5 millions de kilomètres de la Terre, et ne peut donc se trouver entre cette planète et la Lune (380 000 km). Par ailleurs, sa gravité est trop peu élevée pour qu'un phénomène d'attraction se produise. Avec une vitesse de libération maximale de 60 centimètres par seconde, un simple saut d'homme à sa surface suffirait pour y décoller.

AdaptationsModifier

Série animée de 1959Modifier

Cet album fut adapté dans la série animée de 1959, l’intrigue d’Objectif Lune (qui donne d’ailleurs son nom à cette adaptation) étant brièvement traitée au début de l’épisode. On peut relever de nombreuses différences avec l’œuvre originale[réf. souhaitée] :

  • Tintin et les autres se rendent principalement sur la Lune pour aller sauver Milou, emporté par une petite fusée expérimentale ;
  • le whisky du Capitaine est remplacé par du café ;
  • Haddock s’envole dans l’espace non pas par ivresse mais parce qu’il ôte ses chaussures, qui lui font mal. Sans ces dernières, le manque de pression devrait gravement affecter ses pieds, malgré ses chaussettes ;
  • les personnages doivent faire face à une pluie de météorites sur la Lune, qui se montre très bruyante alors que l’on ne devrait pas entendre de son, du fait de l’absence d’air. Ironiquement, dans l’album, il y a une séquence entière où Tintin et Haddock assistent à la chute silencieuse d’une météorite, Tintin expliquant alors au Capitaine l’absence de son sur la Lune ;
  • après la pluie de météorites, Haddock, Tournesol et les Dupondt se retrouvent emprisonnés dans une grotte, dont ils s’échappent en utilisant de la dynamite. Sa mèche s’enflamme malgré l’absence d’oxygène, puisqu'elle est contient un comburant qui n'en a pas besoin pour prendre feu ;
  • au lieu d’un char, Tournesol dispose d'une sorte de mini-vaisseau volant à toit transparent très « science-fiction ». L’absence d’air empêcherait en réalité toute portance ;
  • en revenant sur Terre, la fusée s’échauffe jusqu’à devenir toute blanche, se fracasse contre des rochers et tombe sur le côté, provoquant un incendie ;
  • Jorgen et Wolff survivent. Ils sont ligotés et ramenés sur Terre ;
  • la fusée lunaire est baptisée "XM2", alors qu’elle n'a pas de nom dans les albums.

Série animée de 1991Modifier

Cet album fut également adapté dans la série animée de 1991. Elle comporte également des différences avec l’album :

  • l’histoire commence alors que Tintin appelle la Terre et que les Dupondt sortent de leur cachette. Le début de l’album, où Tintin et ses compagnons sont toujours inconscients, a été utilisé à la fin de l’épisode Objectif Lune ;
  • l'adaptation rend moins clair le fait que le coup de folie de Haddock, lorsqu'il quitte la fusée, soit dû à un état d'ébriété (et la boisson qu'il consomme juste avant n'est pas explicitement identifiée comme étant de l'alcool, même si cela reste sous-entendu) ;
  • pour des raisons de durée, certains passages ont été supprimés, comme la collation avant l’atterrissage (et la dispute entre Haddock et les Dupondt) ainsi que l’exploration de caverne avec la chute de Milou dans un gouffre de glace ;
  • après avoir expédié Milou assommé à l'étage inférieur de la fusée, Jorgen n'ordonne pas à Wolff de lui préparer à manger ;
  • dans l'album, après que Wolff ait accidentellement tué Jorgen, en tentant de le désarmer afin de sauver tous les occupants de la fusée, Tournesol appelle Walter pour annoncer le décès du Colonel en expliquant tous les détails. Cette scène n'apparait pas dans la série. Aussi, Miller n'apprend pas du tout la mort de Jorgen et Wolff et ne souhaite pas la perte des membres restants de la fusée, à l'inverse de l'album ;
  • dans la série, après la mort de Jorgen, Tournesol donne ses instructions pour la fin du voyage, et décide de lui-même que le cadavre doit être abandonné dans l'espace. Dans l'album, c'est Tintin qui demande ce qu'ils vont faire du corps, ce à quoi Tournesol répond qu'ils n'ont pas d'autre choix que de le jeter dans l'espace. Tintin indique également qu'ils doivent aller délivrer les Dupondt, menottés un peu plus tôt par Jorgen, ce qu'il ne le dit pas dans la série ;
  • dans l'album, après que Tintin et Tournesol aient lancé la manœuvre de retournement de la fusée pour revenir sur Terre, Haddock envisage d'en finir avec sa vie en se saoulant avec son whisky avant d'y renoncer. Dans la série, le retournement de la fusée se fait automatiquement et la scène avec Haddock n'apparait pas ;
  • à la fin de l'album, Haddock est ranimé le dernier puis fête l'aventure en offrant à l'équipage un verre de whisky. Dans la série, Tintin est le dernier à être ranimé et le retour sur Terre est fêté sans alcool ;
  • Dans l'album, Tintin explique à Haddock qu'il connaît Jorgen ce qui n'est pas le cas dans la série ;
  • Dans l'album, Tournesol, Haddock et les Dupondt partent visiter la grotte pendant 2 jours (Haddock prédit qu'ils doivent faire demi-tour pour revenir à la fusée) alors que dans la série, ils partent en expédition pendant 2h ;
  • À l'inverse de l'album, Tintin ne pilote pas le char lunaire ;
  • Dans l'album, après que Haddock ait envoyé Jorgen et Wolff ligotés dans la cale, Tournesol annonce qu'ils n'ont que 4 jours d'oxygène et le même délai pour démonter le char lunaire puis remettre la fusée en marche en risquant d'être morts une fois revenus sur Terre, Tintin lui répond qu'ils vont immédiatement mettre la main à la pâte et demande à Walter de leur mettre de la musique pour les motiver. Trois jours après, Tournesol prévient Walter que Tintin et Haddock récupèrent toutes les bonbonnes d'oxygènes, caméras et appareils enregistreurs puis annonce qu'ils laissent le char lunaire sur place vu qu'ils ne pourront jamais avoir le temps de le démonter. Ces scènes n'y figurent pas dans la série ;

Jeux vidéoModifier

Notes et référencesModifier

  1. « http://nikosolo.voila.net/Tintin_Lune.htm »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  2. Tintin et la Lune, double album, édition spéciale pour les 40 ans de la mission Apollo 11
  3. « Les personnages de Tintin dans l'histoire : Les événements qui ont inspiré l'œuvre d'Hergé », Historia, Hors-série,‎

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Paul Gravett (dir.), « De 1950 à 1969 : Objectif Lune / On a marché sur la Lune », dans Les 1001 BD qu'il faut avoir lues dans sa vie, Flammarion, (ISBN 2081277735), p. 163.

Liens externesModifier