Omer Talon (1510-1562)

prêtre humaniste français

Omer Talon (vers - , Paris) est un ecclésiastique et humaniste français. Disciple de Pierre de la Ramée, il a milité pour une séparation entre théologie et philosophie dans l'enseignement universitaire.

Omer Talon
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Surnom
Audomarus Talaeus
Activité
Père
Omer Talon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Charles-François Talon (d) (petit-neveu)
Omer Talon (petit-neveu)
Jacques Talon (d) (petit-neveu)
Jean TalonVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Maître

BiographieModifier

Il est originaire de Rosières, dans le diocèse d'Amiens en Picardie. Professeur de rhétorique au Collège du Cardinal-Lemoine (Université de Paris), il y prête serment en 1544.

Il se lie d'amitié avec Pierre de La Ramée, dont il est le disciple. Il le rejoint au collège de Presles où il vit et enseigne jusqu'en 1558, avant de devenir curé de Saint-Nicolas-du-Chardonnet[1]. Il supplée son maître pour enseigner le platonisme de Cicéron et combattre l'aristotélisme encore dominant[2]. Dans ses Academia, Talon a plaidé d'une part pour un rapprochement entre rhétorique et philosophie, et d'autre part une séparation entre les études de philosophie et de théologie, ce qui ouvrait alors la perspective d'une plus grande liberté de pensée dans les matières profanes[3].

Il publie divers ouvrages, dont un recueil sera publié à Bâle en 1575.

PublicationsModifier

 
Couverture de son ouvrage Rhetorica ad Carolum Lotharingum (1552)
  • Academia; in Academicum Ciceronis fragmentum explicatio, Paris, chez Jacques Bogard, Mathieu David, Jean de Roigny (1547)
  • Rhetorica ad Carolum Lotharingum (1552)
  • Praelectionibus observata [et libris duobus divisa] (1572)

Notes et référencesModifier

  1. « Élèves et collaborateurs · Ramus, philosophe, humaniste, réformateur des arts et des sciences · NuBIS », sur nubis.univ-paris1.fr (consulté le )
  2. Emmanuel Naya, « Le “coup de Talon” sur l’impiété: scepticisme et vérité chrétienne au XVIe siècle », Les Études philosophiques, no 2,‎ , p. 141-160.
  3. Marie-Dominique Couzinet, « Cicéron Academicus selon Omer Talon et Pierre de la Ramée », Skepsis, no 10,‎ , p. 86-107.

SourcesModifier

Liens externesModifier