Olympiade d'échecs de 1980

L'Olympiade d'échecs de 1980 est une compétition mondiale par équipes et par pays organisée par la FIDE. Les pays s'affrontent sur 4 échiquiers par équipe de 6 joueurs (4 titulaires et 2 suppléants) répartis. Les équipes féminines ont 4 joueuses sur 3 échiquiers. Cette 24e Olympiade s'est déroulée du 20 novembre au à La Valette à Malte.

Le match États-Unis - URSS : Anatoli Karpov, Mikhail Tal, Yasser Seirawan.

Les points ne sont pas attribués au regard des résultats des matches inter-nations, mais en fonction des résultats individuels sur chaque échiquier (un point par partie gagnée, un demi-point pour une nulle, zéro point pour une défaite).

Tournoi masculinModifier

ContexteModifier

81 nations participent à cette manifestation, plus une équipe de Malte B.

La compétition se déroule en poule unique sur 14 rondes selon le système suisse.

Il faut noter l'absence de Kortchnoï et de Hübner qui disputent dans le même temps un match de candidat qualificatif pour le championnat du monde individuel.

RésultatsModifier

Classement final
1er   Union soviétique 39
2e   Hongrie 39
3e   Yougoslavie 35
4e   États-Unis 34
5e   Tchécoslovaquie 33

La France termine 17e. La Belgique est 40e avec 28,5 points, Johan Goormachtigh décroche la médaille d'argent au 4e échiquier.

La compétition est passionnante avec un coude à coude entre l'URSS et la Hongrie. Les deux nations terminent avec le même nombre de points, l'URSS ne gagnant que grâce au système Buchholz (449,5 pour l'URSS contre 448 pour la Hongrie). Cette dernière confirme donc sa prestation de Buenos Aires, secouant l'hégémonie de l'URSS dans cette discipline.

Participants individuelsModifier

Tournoi fémininModifier

42 pays sont représentés.

Contrairement aux Olympiades précédentes, le tournoi adopte, comme pour les hommes, la formule de poule unique en 14 rondes avec le système suisse.

Classement final
1er   Union soviétique 32,5
2e   Hongrie 32
3e   Pologne 26,5

La France termine à la 15e place.

Comme pour le tournoi des hommes, la Hongrie est très proche de l'URSS. L'équipe soviétique était constituée des quatre meilleures joueuses mondiales (Maia Tchibourdanidzé, Nana Alexandria, Nona Gaprindashvili et Nana Ioseliani).


Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier