Ouvrir le menu principal

Olivier Sers

avocat, essayiste et traducteur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sers.
Olivier Sers
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Secrétaire
Conférence des avocats du barreau de Paris
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Olivier Sers est un avocat, essayiste et traducteur français né en 1943.

BiographieModifier

Né le à Paris[1], Olivier Sers, qui fut appréhendé par la police dans le cadre de ses activités militantes en [2], a été « proche du complot » ayant conduit à l'attentat du Petit-Clamart[3].

Il est titulaire d'un certificat de licence d'histoire ancienne[1].

Avocat au barreau de Paris de 1966 à 2006 [4], il a été premier secrétaire de la Conférence du stage[1] en 1968-69 [5].

Menant en parallèle auprès des éditions Les Belles Lettres depuis le milieu des années 1990[4] une activité renouvelant l'approche de la traduction des classiques latins, rajeunissant et rendant accessibles les textes diffusés en livres de poche[6], il a traduit, outre des auteurs de la Rome républicaine et impériale, des poètes néo-latins de la Renaissance, tels Jean Second et Michel Marulle, et une partie des Adages d'Érasme publiés en 2011 sous l'impulsion de Jean-Christophe Saladin. À l'exception de celle de Juvénal, toutes ses traductions de poètes latins sont établies vers pour vers.

OuvragesModifier

  • Éloge de Stephen Hecquet, Paris, imprimé aux frais de l'Ordre des avocats, 1969
  • Avec Martine Fell et Laurent Zeidenberg, Les 1000 questions à l'avocat, Paris, Hachette, 1988 (ISBN 2-01-013041-3).
  • Avec Richard Crone et Martine Fell, Encyclopédie pratique de vos droits, Paris, Hachette, 1996 (ISBN 2-01-236144-7).
  • Bastien-Thiry, Grez-sur-Loing, Pardès, 2018.

TraductionsModifier

Olivier Sers est l'auteur des préfaces, commentaires et appareils critiques de chaque ouvrage traduit.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier