Olivier Plunket

Saint catholique

Olivier Plunket (en anglais Oliver Plunkett ou Plunket, en gaélique Oilibhéar Pluincéid), né en 1629 et mort en 1681, est un saint de l’Église catholique, archevêque et martyr.

Olivier Plunket
Saint Oliver Plunkett.jpg
Saint Olivier Plunket
Fonction
Archevêque catholique
Archidiocèse d'Armagh
depuis le
Edmund O'Reilly (en)
Dominic Maguire (en)
Biographie
Naissance
Décès
(à 51 ans)
Londres
Époque
Génération du 17ème siècle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Archevêque catholiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Consécrateur
Eugeen Albert d'Allamont (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Vénéré par
Étape de canonisation
Fête

Sa vieModifier

Olivier Plunket est né en Irlande le . Il a été élevé par son oncle bénédictin à Dublin. Il part ensuite à Rome en vue de faire des études de théologie.

À l'issue de ces études, il ne peut pas retourner dans son pays à cause de la persécution déclenchée par Cromwell et reste à Rome trois ans de plus durant lesquels il y exerce son ministère. Ensuite, durant douze ans, il enseigne au collège De propaganda fide.

Ordonné prêtre en 1654, il ne fut nommé archevêque d'Armagh que quinze ans plus tard. Il exerça son ministère avec courage, dévouement et bonne humeur.

Mais, dans le contexte de querelles anglo-irlandaises, il est calomnié et accusé par un intrigant, Titus Oates, d'avoir préparé le débarquement de 20 000 soldats français en Irlande, en plus d'avoir réclamé de l'argent à ses prêtres pour créer une armée de rébellion. Transféré à Londres en 1678, il resta trois ans en prison avant d’être condamné à être « pendu, vidé et démembré ». Tout au long des tortures qu'il eut à subir, il ne cessa de rendre grâce à Dieu, pardonnant à ses dénonciateurs et à ses bourreaux.

Saint Olivier remercia le juge et dit à tous ceux qui l'avaient calomnié : « Je suis heureux d'aller auprès du Christ dont je vous ai tant parlé. »

Il est mort le jour du changement de calendrier en Angleterre, le à Londres ( selon le nouveau calendrier). Charles II qui le savait innocent rendit ses restes à ses proches pour qu'il soit inhumé décemment[1]. Son corps repose dans l'abbaye de Downside, dans le comté de Wilts tandis que sa tête est enchâssée à Drogheda. Il fut le dernier catholique livré au martyre à Tyburn[2].

Béatification - CanonisationModifier

FêteModifier

Le , selon le Martyrologe romain[3].

Autre saint portant ce prénomModifier

Saint Olivier d'Ancône fêté le .

SourcesModifier

  • Documentation catholique, 1975 p.911

Notes et référencesModifier

  1. Michel Duchein, Les Derniers Stuart, Fayard 2006, p. 120
  2. sur les martyrs de Tyburn voir la page en anglais Tyburn
  3. I iulii : Londínii in Anglia, sancti Olivérii Plunkett, epíscopi Armacháni et mártyris, qui, sub Cárolo rege Secúndo proditiónis falso insimulátus et cápite damnátus, in conspéctu adstántis multitúdinis ante patíbulum, inimícis ignóscens, fírmiter cathólicam fidem ad últimum proféssus est.

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :